Mieux-être : apprendre la bienveillance avec une coach spécialisée

Eugenia Montero est coach et formatrice en communication bienveillante. Elle a fait de son métier quelque chose qui est inné chez elle : la gentillesse.

Podcast

Peut-on être bienveillant tout le temps ?

1 - Peut-on être bienveillant tout le temps ?

02:14

Les outils pour être bien bienveillant

2 - Les outils pour être bien bienveillant

04:23

Parcours d’une coach en communication positive

3 - Parcours d’une coach en communication positive

08:01

Lorsqu’elle était enfant, Eugenia était déjà très gentille, certains lui disaient qu’elle l’était trop. Devenue adulte, elle décide de transmettre aux autres des outils pour développer la bienveillance.

« Un jour, un ami m’a dit : “Tu es tellement calme, tu apaises les gens. Tu as de l’or dans ta voix et de l’or dans ton cœur.” Cette phrase m’a particulièrement émue et m’a confortée dans l’idée de vouloir aider les autres à travers la bienveillance et l’empathie. C’est ainsi que j’ai décidé de me lancer en tant que coach de vie, animatrice d’ateliers de communication et conférencière autour de la parentalité », explique Eugenia sur son site internet.

Des jeux de rôle

Elle propose différentes techniques et distille des conseils pour que les parents puissent s’orienter vers plus de bienveillance. Elle utilise, par exemple, les jeux de rôle afin que les parents puissent se rendre compte de ce qu’ils disent parfois à leurs enfants et réalisent l’impact que cela peut avoir.

« C’est difficile d’être bienveillant tout le temps. Je dis souvent aux parents, aux enseignants qu’ils ont le droit à l’erreur. Ils ont aussi des émotions et elles peuvent déborder. C’est tout à fait normal », développe Eugenia.

Elle conseille alors aux parents ou aux professionnels de la petite enfance de s’excuser auprès de l’enfant, de mettre des mots sur ce qui vient d’arriver.

Elle explique d’ailleurs qu’elle demande souvent pardon à ses enfants : « Quand on montre cette vulnérabilité, ce qui est génial, c’est que comme nos enfants nous modélisent, ils vont devenir eux aussi empathiques et bienveillants. Ils seront aussi capables de demander pardon lorsqu’ils iront trop loin. »