Un jardin japonais et une piscine zen à Issy-Les-Moulineaux 

C’est dans le fort historique de la cité que le maire, passionnée du Japon, a décidé de construire un jardin zen, qui inspirera la piscine municipale AquaZena.

Podcast

Avec l’arrivée des JO, Issy se reconstruit en ville sportive

1 - Avec l’arrivée des JO, Issy se reconstruit en ville sportive

02:20

Issy-les-Moulineaux : l’histoire de la piscine zen

2 - Issy-les-Moulineaux : l’histoire de la piscine zen

03:39

Les particularités d’une piscine zen

3 - Les particularités d’une piscine zen

08:17

Fondée grâce à la collaboration et au jumelage avec la ville nippone d’Ichikawa, le jardin japonais d’Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine, a été inauguré en 2016 avec Hiroshi Okubo, maire de la ville japonaise, et son homologue André Santini, ainsi que Yoichi Suzuki, ambassadeur du Japon en France.

Cette démarche s’inscrit dans la volonté de bien-être de la ville, qui avait inauguré, un an plus tôt, une piscine zen. 

Une piscine construite pour le bien-être 

La piscine AquaZena a été conçue principalement pour la détente et le bien-être, puisqu’une piscine dédiée au sport existe déjà, la piscine Sevestre, explique l’adjoint à l’éducation et au sport, Bernard de Carrère.

Avec des coins arrondis et un aquarium d’eau salée, au milieu des bassins de nage, la piscine a été construite par deux jumelles marocaines, Salwa et Selma Mikou, en suivant les principes japonais du Feng Shui.

Lieu de détente responsable  

L’adjoint au sport met également un point d’honneur à ce que les nouvelles infrastructures que la ville va développer, notamment la nouvelle ligne de métro, la 15, arrivent à proximité de la piscine. 

Toujours dans l’optique de bienveillance, la piscine utilise un traitement d’eau peu connu : l’ozone. En effet, le gaz est utilisé dans les piscines grâce à ses propriétés antibactérienne et germicide. Celui-ci est est totalement biologique et donc quasiment inoffensif pour l’environnement.