Reconversion : Virginie est passée d’hôtesse de l’air à médium

En 2018, Virginie Le Parquier a mis de côté sa vie d’hôtesse de l’air pour devenir médium dans le village de son enfance en Bretagne. Rencontre.

Podcast

Les meilleurs souvenirs de voyage de Virginie

1 - Les meilleurs souvenirs de voyage de Virginie

02:18

Pourquoi ce changement de vie ?

2 - Pourquoi ce changement de vie ?

04:05

Reconversion : d’hôtesse de l’air à médium

3 - Reconversion : d’hôtesse de l’air à médium

08:17

Virginie Le Parquier a totalement changé de vie. Aujourd’hui maman et médium dans la petite ville de son enfance, Caudan, dans les Côtes-d’Armor, elle a pourtant longtemps rêvé d’une autre vie. Une vie plus nomade.

Tout a débuté par une envie de découvrir le monde, et de voyager. Vivant encore à Lannion (Côtes-d’Armor), et souhaitant intégrer une école de tourisme, son niveau d’anglais est alors insuffisant. « Je ne savais pas trop que faire, explique Virginie. J’ai un oncle qui est arrivé un petit peu comme ça, qui m’a dit « fille au pair, c’est le meilleur moyen d’apprendre l’anglais ». Alors, aussitôt dit, aussitôt fait, je prenais un avion pour Londres. Je tombe alors sur une famille américaine avec une grande maison et une piscine intérieure (…) famille qui m’a ensuite accueillie pendant les vacances aux États-Unis. »

Un hasard

De retour en France, Virginie décroche son BTS tourisme à Biarritz, où elle restera quelque temps pour travailler dans les casinos locaux. « J’étais vraiment heureuse. Je vivais la nuit, j’étais toute jeune, je faisais beaucoup la fête. Et puis, un jour, j’ai eu la sensation d’en avoir fait le tour. J’en parle à ma colocataire, et je lui dis : j’ai l’impression que le monde est bien plus grand finalement que Biarritz ou la Côte basque, j’ai envie de découvrir le monde. Elle me dit : moi aussi. On a tout plaqué, et sans aucune idée d’où aller, on est arrivé à Genève. Là, j’ai découvert par hasard qu’EasyJet recrutait. »

C’est comme ça que Virginie a débuté sa carrière d’hôtesse de l’air.