Portrait : Alain Cojean, un patron humaniste et bienveillant

Dans son livre « Nourritures célestes, l’éveil d’un pionnier à la restauration », Alain Cojean revient sur son parcours professionnel. Découverte.

Podcast

Alain Cojean : ses années chez MacDo

1 - Alain Cojean : ses années chez MacDo

02:15

Alain Cojean : de la restauration rapide à Cojean

2 - Alain Cojean : de la restauration rapide à Cojean

04:27

Alain Cojean : bienveillance et humanité avant tout

3 - Alain Cojean : bienveillance et humanité avant tout

08:33

Vous connaissez sûrement ce nom : Cojean. Une entreprise française de restauration rapide fondée en 2001 à Paris par Alain Cojean. L’enseigne est spécialisée dans la restauration rapide haut de gamme, avec la confection de salades, sandwichs, soupes, jus de fruits et plats chauds à consommer sur place ou à emporter.

Une partie de la vie professionnelle, que raconte justement Alain Cojean dans son livre « Nourritures célestes, l’éveil d’un pionnier à la restauration », paru chez Mama Editions. Dans cet ouvrage, l’ancien patron a décidé de briser l’armure et de se livrer. Un ouvrage où il se dévoile et se raconte sans tabou.

A N N O N C E

Après avoir évoqué dans une première partie, son enfance en Bretagne, sa famille, son père plutôt strict, et surtout de sa maman attentionnée et aimante, Alain Cojean y aborde dans une deuxième partie son parcours professionnel.

Tout le destinait à reprendre l’office notarial de son père, pourtant, il s’ennuie. Alors, un jour, il décide de tout plaquer et de partir tenter sa chance à Paris. Il trouve un petit appartement et un petit boulot chez McDonald’s. Entré comme simple équipier, il gravira vite les échelons, passant de directeur de site, à responsable de la recherche et développement.

L’humain avant tout

De son passage au pays de la malbouffe, comme il dit, il en retiendra une expérience formidable. Il se souvient notamment des premiers mots de son manager de l’époque, quand il a débuté, des félicitations pour son travail bien fait. Des mots qui lui donneront l’envie de continuer et, surtout, qui le formeront pour la suite de son parcours.

Après son passage chez McDo, Alain Cojean décide de se lancer dans le « fast good ». L’idée ? Manger sain, manger bon. Et, surtout, lancer une entreprise sociale et solidaire. Car ce qui anime Alain Cojean, ce n’est pas le profit, mais bien l’humain avant tout. C’est pourquoi, il cherche sans relâche à mettre le bien-être et le bonheur de ses salariés avant le profit. Humanité, partage, écoute et bienveillance seront ses modèles. « On était à l’époque une famille », explique Alain Cojean. Une parenthèse enchantée qui prendra fin, en 2017, avec la cession de la marque.

« Nourritures célestes, l’éveil d’un pionnier à la restauration », chez Mama Editions, 25 euros. La totalité des droits d’auteur du livre est reversée à des associations caritatives.

L’épisode 1 de cette série dédiée à Alain Cojean est à retrouver ici > Portrait : Alain Cojean se dévoile dans un livre autobiographique