Les Emplaqués courent pour sensibiliser au don de plaquettes

Depuis 2009, l’association Les Emplaqués sensibilise au don de sang et de plaquettes en participant à des évènements sportifs. Rencontre avec la présidente de l’association, Cécile Pottier.

Podcast

Les Emplaqués : du sport pour la bonne cause

1 - Les Emplaqués : du sport pour la bonne cause

02:11

Quelle différence entre le don du sang et le don de plaquettes ?

2 - Quelle différence entre le don du sang et le don de plaquettes ?

04:15

Découvrir l’association Les Emplaqués avec Cécile Pottier

3 - Découvrir l’association Les Emplaqués avec Cécile Pottier

08:03

« Seulement 4% des Français en page de donner leur sang, le font. Aujourd’hui, plus que jamais, on a besoin de dons. » Cécile Pottier est la présidente de l’association Les Emplaqués.

Depuis 2009, elle sensibilise au don de sang et de plaquettes à l’occasion, d’événements sportifs, comme le semi-marathon de Paris, le 5 mars prochain, ou le Challenge Mon Hôpital qui aura lieu en juin. « Nous avons de beaux t-shirts rose fushia, très visibles qui vont aussi bien aux femmes qu’aux hommes », ironise la présidente.

Les Emplaqués
Les Emplaqués

“Un don de plaquettes sauve une vie”

Le schéma classique du don de sang est simple. 10% du volume de sang est prélevé et ce prélèvement dure une dizaine de minutes. Après plusieurs dons de sang, il se peut que l’Établissement français du sang propose au donneur de faire un don de plaquettes. Plus long, ce don dure environ 90 minutes car le sang est filtré. Au moment du prélèvement, le sang passe ainsi dans une machine qui extrait ce dont elle a besoin, les plaquettes notamment. Ensuite, elle renvoie les globules rouges ou le plasma au donneur. Ce don fatigue moins l’organisme. Les plaquettes sont notamment utilisées pour les traitements des enfants atteints de cancer ou de leucémie.

« Passer le cap et donner son sang une fois, c’est bien. Le mieux, c’est de venir plusieurs fois et régulièrement. Les besoins sont là, mais les dons se périment vite », explique Cécile Pottier. Un don de plaquettes se conserve sept jours, il est donc rapidement utilisé et les stocks ne peuvent pas s’anticiper.