Troyes : la Kantinetik propose une cuisine responsable et engagée

Circuit court, local et bio pour une cuisine végétarienne à tendance végétalienne ?voilà ce que propose la cantine de Jill Teboul.

Podcast

Jill Teboul, une femme engagée à la tête d’une cantine responsable

1 - Jill Teboul, une femme engagée à la tête d’une cantine responsable

02:31

Kantinetik : pour l’insertion sociale et professionnelle

2 - Kantinetik : pour l’insertion sociale et professionnelle

04:18

Kantinetik : une alternative sans viande à Troyes

3 - Kantinetik : une alternative sans viande à Troyes

08:21

C’est à l’entrée du centre-ville de Troyes que le rucher créatif s’est installé. Ce tiers-lieu propose d’expérimenter de nouvelles façons de « travailler, vivre, créer et consommer ».

Au rez-de-chaussée, impossible de la louper, une cantine est ouverte sur une salle d’une quarantaine de couverts. Portée par l’association Aurore, chaque midi, la Kantinetik propose aux professionnels et habitants du quartier une cuisine végétarienne à tendance végétalienne.

Un positionnement assumé par Jill Teboul, la créatrice de Kantinetik : « La plupart des restaurants de Troyes servent de la viande. Ici, on propose autre chose, en mettant en avant le circuit court, le bio et le fait maison ».

L’inclusion dans l’assiette

AirZen Radio

« On ne propose pas que des salades verte et du quinoa », explique Anais Piffre, responsable de la cuisine. L’idée est de permettre à tous de manger ensemble un même repas. « Celliaques, intolérants, végétariens, végétaliens, nous avons de tout et un repas sans viande ne tue pas ! » ironise Jill.

S’il reste compliqué de maintenir à 100% du bio et du local dans le territoire troyens, les équipes de Jill sont dans tous les cas séduits par le fait maison.

Un restaurant social

AirZen Radio

« Ce que je ne souhaite pas dans l’insertion aujourd’hui, c’est que le personnel soit caché. » Voilà près de 10 ans de Jill Teboul entreprend. Ce projet à forte vocation sociale favorise l’inclusion des personnes isolées via des CDDI.

Anaïs, la responsable de la cantine, s’occupe des pâtisseries tandis que Hawzhin, Oumaima, William ou Maryiam sont aux fourneaux.