Tourisme : Venice Beach, la petite Venise californienne de Los Angeles

Venice Beach, inspirée de la ville italienne éponyme, est un quartier de Los Angeles. Entre surf, skate, rues branchées et canaux historiques, elle est un incontournable lors d’une visite.

Podcast

Venice Beach : la Venise californienne à découvrir

1 - Venice Beach : la Venise californienne à découvrir

01:54

Venice Beach, le petit joyau balnéaire de la Californie

2 - Venice Beach, le petit joyau balnéaire de la Californie

04:11

Entre surf et fitness, Venice Beach est le temple du sport californien

3 - Entre surf et fitness, Venice Beach est le temple du sport californien

08:20

Les plages à perte de vue, la promenade, où se croisent touristes, coureurs et surfeurs, les petites rues arborées et calmes ou les boutiques de cannabis…Venice Beach (Los Angeles, Californie) est aussi surprenante qu’inspirante.

AirZen Radio y a suivi Elise, guide touristique et fondatrice de l’agence Off Road qui fait visiter les grandes villes américaines à vélo ou à pied.

25 kilomètres de canaux en 1905

Olivier Montégut / AirZen Radio

« La ville a été fondée au début du XXème siècle par Abbot Kinney, un riche homme d’affaires visionnaires qui rêvait de bâtir à Los Angeles une petite Venise californienne », raconte Elise qui connaît l’histoire de la ville sur le bout des doigts.

Il construit alors 25 kilomètres de canaux, bordés de cabanes de pêcheurs habitées au départ par les classes populaires et qui valent aujourd’hui plusieurs millions de dollars. « Les canaux, même s’il n’en reste que très peu aujourd’hui, c’est le petit joyau de Venice Beach, la partie à laquelle on ne s’attend pas », explique la guide française qui y organise des visites à vélo.

Il est vrai que lorsqu’on pense à la côte pacifique de Los Angeles, on visite plutôt le front de mer et ses magasins de souvenirs clinquants, sa plage gigantesque ou encore la petite ville voisine de Santa Monica : plus chic et familiale avec son « Pier », le grand ponton en bois qui sert de fin à la fameuse Route 66 et que l’on peut apercevoir dans le film “Forest Gump”.

edojob / Adobe Stock

Surf, skate, fitness : le temple du sport

« Pourtant, Venice, c’est bien plus que ça ! » affirme Elise qui vit elle-même dans ce quartier. La station balnéaire est un très haut lieu du sport : le fitness d’abord, avec la fameuse « Muscle Beach », cette salle de bodybuilding en plein air ou encore la Gold’s Gym, fréquentée notamment par Arnold Schwarzenegger – ex-Mister Univers, ex-gouverneur de Californie et connu sous les traits de Terminator…

« Mais pas que. Il y a aussi un spot très prisé des surfeurs, Breakwater, et le gigantesque skatepark, où a été inventé le skate à la verticale dans les années 70 », précise la jeune femme.

Venice, c’est aussi la rue Abbot Kinney – du nom de son fondateur –, ses magasins et cafés branchés, ses supermarchés hors de prix où les stars d’Hollywood viennent faire leurs courses et où se trouve le meilleur glacier de Los Angeles.

Un quartier de musique, d’art et d’influences

Enfin, Venice Beach se visite aussi sur deux thématiques moins connues mais tout aussi passionnantes : le street-art et la musique. De nombreuses œuvres sont visibles sur les murs et le quartier a été l’un des endroits privilégiés de certains groupes comme les Doors.

Olivier Montégut / AirZen Radio

Pour découvrir cet endroit, et poursuivre la route jusqu’à Marina Del Rey – le magnifique port de plaisance de la ville, ou encore Santa Monica et ses jolis lotissements – rien de tel que le vélo ! « Et rien de tel qu’un beach cruiser ! » plaisante Elise. Ces vélos, sans freins, sont un grand classique californien !

Pour les amoureux de la nature, Los Angeles offre aussi de belles randonnées, entre Malibu et le Hollywood Sign ou encore, en poussant plus loin dans les terres, à la découverte de parcs nationaux comme Joshua Tree, Yosemite ou Big Sur.