Pierre-Henri Chuet : le beginner mindset, clé de la réussite

Une succession d’évènements a conduit Pierre-Henri Chuet à reconstruire sa vie. Son métier de pilote de chasse l’a préparé à “fabriquer de la valeur ajoutée“, mais il ignorait que ses connaissances s’adapteraient à la vie civile.

Podcast

Pierre-Henri Chuet : le beginner mindset, clé de la réussite

1 - Pierre-Henri Chuet : le beginner mindset, clé de la réussite

02:15

Passeur d’expérience

2 - Passeur d’expérience

04:14

Créer de la valeur, un état d’esprit

3 - Créer de la valeur, un état d’esprit

04:14

Ce qui frappe quand on écoute Pierre-Henri Chuet, c’est la maturité avec laquelle il analyse sa encore courte vie – il n’a que 35 ans – et l’empathie du regard qu’il porte sur la société. Engagé adolescent sur la voie qu’il s’était choisi, il s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs au plus haut niveau.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Je ne vous dévoilerai pas ici son chemin de vie. En revanche, on ne peut que s’interroger sur la succession d’événements qui l’a amené à se réinventer, certains y accoleraient volontiers le terme de “destin“.

Quoi qu’il en soit Pierre-Henri a su mettre à profit les enseignements spécifiques de l’aéronautique, de l’art militaire, des sports de haut niveau (il a participé à plusieurs championnats du monde de pilotage de précision, triathlète), pour se lancer dans la vie civile, un terrain pour lui inconnu.

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive

La modestie avec laquelle le trentenaire aborde tous les sujets, le “beginner mindset“, cet état d’esprit qui le rend prêt à reprendre un apprentissage en repartant de zéro, sans égo, font partie des thèmes qu’il aborde dans les formations et conférences qu’il donne aujourd’hui.

On ne peut que sourire en l’entendant dire : “J’ai embauché des gens beaucoup plus intelligents que moi“. Ou quand sa capacité d’analyse rend limpide ce qui pourrait être des obstacles pour tout un chacun ne sachant prendre du recul face à une situation inattendue.

Et pour couronner le tout, il met son expérience au service de tous. Sa conscience de l’injustice de la nature, ce qu’il appelle le “complexe de l’usurpateur“, sont autant de signes de son humanité, et autant d’atouts moteurs dans son parcours.

Un homme inspirant, doué pour le bonheur.