Paris : cette année, la marche des Fiertés revient festive et engagée

Après une édition annulée en 2020 et une célébration a minima en 2021 à cause de la pandémie, la Pride de Paris revient en force ce 25 juin dans les rues de la capitale. Explications.

Podcast

Le mois des Fiertés, qu’est-ce que c’est ?

1 - Le mois des Fiertés, qu’est-ce que c’est ?

02:08

Le programme de la Pride parisienne

2 - Le programme de la Pride parisienne

04:07

Une marche politique et engagée

3 - Une marche politique et engagée

04:15

« Le mois des Fiertés se déroule pendant tout le mois de juin » explique Matthieu Gatipon Bachette porte-parole de l’Inter-LGBT. « C’est le mois où l’on va célébrer les Fiertés lesbiennes, gay, bi, trans, queer et intersexe. Aujourd’hui, l’objectif, c’est clairement d’avoir une possibilité d’exprimer, dans l’espace public, au travers de messages politiques revendicatifs, les visibilités LGBTQI+. Donc, c’est un mois d’intenses revendications, d’activités culturelles, mais aussi de fêtes. Le point d’orgue, c’est à la fin du mois, c’est la marche des Fiertés » qui se déroule à Paris, de samedi 25 juin.

Cette année, la marche des Fiertés fait son grand retour dans les rues de la capitale. Rendez-vous pour le lancement de la marche dans le 12ème arrondissement de Paris, au métro Michel-Bizot, à 13h30 le samedi 25 juin. Le cortège s’élancera ensuite en direction de la place de la République. Il passera notamment par l’avenue Daumesnil, la rue de Lyon, empruntera le boulevard Beaumarchais et le boulevard du Temple.

Une marche “verte”

À noter que cette année, avec le retour des chars et des festivités, l’organisation – menée par l’Inter-LGBT – a souhaité pour la première fois organiser une marche « verte ». En effet, tous les chars, tous les véhicules utilisés, rouleront exclusivement avec des biocarburants.

Une marche qui se veut donc écolo, festive, et surtout politique. Si, pour l’instant, le mot d’ordre de la Pride 2022 n’a pas encore été déterminé, il sera forcément politique en cette année électorale. L’Inter-LGBT rappelle avoir ouvert une plateforme en ligne Agir pour, résumant 100 revendications d’associations LGBT.