Nice : accéder à l’emploi grâce à l’École de la deuxième chance

Elle accueille des jeunes de 16 à 25 ans, sans qualification et déscolarisés, pour une durée allant de deux mois à un an.  Le but ? Trouver un emploi rapidement.

Podcast

Nice : présentation de l’école de la deuxième chance

1 - Nice : présentation de l’école de la deuxième chance

02:15

Nice : une journée à l’école de la deuxième chance

2 - Nice : une journée à l’école de la deuxième chance

04:07

Ecole de la deuxième chance : les profils des élèves

3 - Ecole de la deuxième chance : les profils des élèves

04:08

Les écoles de la deuxième chance ont été créés en 1998. Une initiative européenne, menée dès 1995 par l’ancienne Première ministre Édith Cresson, à l’époque commissaire européenne chargée de la Science, de la Recherche et du Développement.

La première est née à Marseille. Depuis, 129 autres ont vu le jour, notamment à Nice, en 2020. Les résultats sont plutôt bons, avec environ 60% des jeunes qui décrochent un poste ou une formation qualifiante. 

Veiller à l’insertion

L’école est gratuite et les élèves sont rémunérés par la Région tout au long de leurs cours. Ils suivent une formation adaptée à chacun, parfois plus axée sur le savoir-être que sur le savoir-faire, tant ils se sont éloignés du monde du travail et de ses codes. Ils peuvent se remettre en selle avec des stages de deux semaines, à l’issue desquels ils reviennent à l’école et font le bilan de leur expérience. 

Les élèves peuvent ensuite choisir de rester à l’école, de s’engager dans l’entreprise où ils ont effectué leur stage, ou d’en chercher un autre. 

Quel que soit leurs parcours, les élèves sont ensuite suivis pendant un an après avoir quitté l’école pour aider encore un peu plus à leur bonne insertion.