L’œuf cru ou cuit est le champion des apports en protéines

« Les œufs sont plein de cholestérol », « il faut limiter sa consommation à deux par semaine », « c’est très gras », « ça se digère mal »…on a tous entendu ou lu ces idées reçues.

Podcast

L’œuf : un champion nutritionnel

1 - L’œuf : un champion nutritionnel

02:00

Quelques idées reçues

2 - Quelques idées reçues

04:00

Clémence Fouillade diététicienne nutritionniste répond au vrai/faux

3 - Clémence Fouillade diététicienne nutritionniste répond au vrai/faux

04:00

Mais d’où peut venir cette mauvaise réputation de l’œuf, et ce, depuis des décennies ? Peut-être du beurre ou de l’huile qu’on utilise pour les cuire qui alourdissent la note calorique et pèsent sur notre foie ? Peut-être à la mayonnaise que l’on met sur nos œufs durs (et qu’on ne digère pas ?) ou de leur fraîcheur ? Il est temps de rétablir certaines vérités sur cet aliment hautement qualitatif.

Car l’œuf contient quasiment tous les apports nutritionnels indispensables au bon fonctionnement de notre organisme (hormis de la Vit C). Il joue un rôle essentiel dans la vision, notamment nocturne, participe à la croissance du squelette, booste le système immunitaire et favorise l’absorption du fer.

Il est également une formidable source de sélénium, de phosphore et rivalise donc sur le plan nutritionnel avec le poisson.

Que ce soit à la coque, mollet, dur, en omelette, brouillé, au plat ou en cocotte, l’œuf est un précieux allié de notre santé.

Mais pour qu’il soit un aliment « ami », il faut respecter quelques règles comme ne pas laver sa coquille, s’assurer de sa fraîcheur (pour éviter toute intoxication) et privilégier les œufs de poules élevées en plein air ou bio.

Clémence Fouillade diététicienne nutritionniste, répond à nos questions.