Le don de rein croisé : l’inconnu qui sauve des vies

En France, en Belgique ou dans les Pays-Bas, pour sauver des vies, on a la possibilité de procéder au don croisé.

Podcast

Le don de rein croisé : l’inconnu qui sauve des vies

1 - Le don de rein croisé : l’inconnu qui sauve des vies

02:02

Pourquoi écrire un livre suite à leur expérience sur le don croisé ?

2 - Pourquoi écrire un livre suite à leur expérience sur le don croisé ?

04:08

L’histoire de Marianne et Marc

3 - L’histoire de Marianne et Marc

08:04

Votre proche n’est pas compatible, mais peut donner l’un de ses reins à un inconnu, pour que vous puissiez recevoir à votre tour le rein d’un inconnu. Un croisement autorisé par l’agence de Biomédecine qu’on vécut Marianne et Marc en 2011. Ils en ont écrit un livre : Partager la Vie.  

Donneriez-vous votre rein si l’un de vos proches en avait besoin ? C’est une question que l’on redoute tous un peu, principalement parce que c’est une décision que l’on prend souvent par amour. Un geste qui amène peu de regrets selon l’Agence de Biomédecine qui rapporte que 98% des donneurs seraient prêt à refaire ce geste. Pourtant, il arrive qu’on soit prêt à le faire et que la science nous l’interdise, car nous ne sommes pas compatibles. Alors pour pallier cette impuissance, il existe une règle qui nous permet de recevoir un don du vivant d’un inconnu : le don croisé. Une chaîne de dons anonymes qui se met en place à l’initiative d’un hôpital. Un de vos proches donne son rein à un inconnu pour vous permettre de recevoir celui d’un du proche d’un malade. Si c’est faisable ne France, la liste des postulants n’est pas aussi fournie qu’aux Pays-Bas. C’est à Rotterdam que Marianne et Marc, un couple de Belge, a donc décidé de s’inscrire au don croisé. Après le succès de l’opération, ils en ont écrit un livre : partager la vie, disponible sur le site Internet