Huiles essentielles : la sauge, un véritable œstrogène like

Un dicton célèbre dit : « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin ». Explorons les principales vertus de cette plante, connue depuis l’Antiquité.

Podcast

La sauge : depuis l’Antiquité

1 - La sauge : depuis l’Antiquité

01:57

La sauge : plus de 600 variétés

2 - La sauge : plus de 600 variétés

04:02

La sauge : œstrogène like

3 - La sauge : œstrogène like

04:08

La sauge est une plante herbacée de la famille des lamiacées, qui se compose de fleurs violettes et de feuilles veloutées. Son huile essentielle se trouve dans ses poils glanduleux. Il existe près de 600 espèces différentes cultivées en France, mais aussi aux États-Unis, en Bulgarie ou encore en Ukraine.

Sa récolte a lieu en général en juin. On ramasse alors les feuilles et sommités fleuries. Une fois légèrement séchées, on utilise la technique de distillation à la vapeur d’eau. Son rendement et sa qualité sont très aléatoires. Elle est composée de plus de 250 constituants.

Contre les pellicules

La sauge est principalement connue pour son aspect œstrogène like, qui fait d’elle un atout précieux pour les désagréments cycliques et les troubles liés à la ménopause. C’est également une huile efficace pour lutter contre les pellicules lorsqu’elle est diluée dans votre shampoing, ou encore la transpiration, dans un gel pour les pieds, par exemple, ou encore un déodorant solide.

Son usage est particulièrement encadré, c’est pour cette raison qu’il est indispensable de consulter un professionnel pour l’utiliser.