Huiles essentielles : la rose, bien plus qu’une simple odeur

Elle est connue pour son parfum inimitable, le Petit prince aimait discuter avec elle. Mais la rose est avant tout une fleur remplie de belles propriétés, souvent insoupçonnées.

Aller plus loin

Titre
Durée
Huiles essentielles : histoire et anecdotes autour de la rose

1 - Huiles essentielles : histoire et anecdotes autour de la rose

02:21

Huiles essentielles : la rose, un rendement capricieux

2 - Huiles essentielles : la rose, un rendement capricieux

04:26

Huiles essentielles : la rose, pas seulement une odeur

3 - Huiles essentielles : la rose, pas seulement une odeur

04:36

La plupart des roses cultivées pour faire de l’huile essentielle se trouvent en Bulgarie, dans la vallée des roses, même si d’autres variétés sont produites ailleurs dans le monde.

Son rendement est extrêmement faible, avec 0,025% d’huile essentielle dans son pétale. Trois à quatre millions de fleurs sont ainsi nécessaires pour obtenir un litre. On la distille par cohobation. L’eau utilisée est réinjectée dans la cuve plusieurs fois pour essayer d’en tirer le maximum. L’une des particularités de cette huile tient aussi dans sa texture, non liquide en dessous de 21°C.

Propriétés anti vieillissement

Elle peut être efficace dans de nombreux domaines, tels que les infections ORL. Mais son coût fait qu’il est préférable de la substituer par une autre aussi efficace et plus abordable.

Pour le stress tonique et nerveux, elle est en revanche préférable à d’autres en respirant simplement son odeur. En parfumerie et en cosmétique, c’est toujours cet aspect odorant qui la rend si précieuse et unique.  S’ajoute à cela des propriétés anti vieillissement, qui lui donnent un atout pour créer une lotion tonique.

Comme toutes les huiles essentielles, il est nécessaire de vous faire accompagner d’un professionnel pour son utilisation.