Huiles essentielles : la cannelle, redoutable contre les bactéries

On s’en sert en cuisine pour parfumer nos plats. Mais la cannelle, utilisée sous forme d’huile essentielle, peut permettre de régler bien d’autres problèmes.

Podcast

La cannelle : depuis la nuit des temps

1 - La cannelle : depuis la nuit des temps

02:05

La cannelle : une plante, deux huiles

2 - La cannelle : une plante, deux huiles

04:03

La cannelle : idéale contre les bactéries

3 - La cannelle : idéale contre les bactéries

04:11

De la famille des lauracées, on peut utiliser de la cannelle aussi bien son écorce et que sa feuille. En cuisine, elles auront d’ailleurs des goûts différents. Mais la cannelle est, comme beaucoup de ses consœurs, assez exigeante.

Il faut en moyenne deux ans pour que ses écorces soient récoltées. L’huile essentielle classiquement utilisée est celle produite à partir de l’écorce. On produit environ 1,7 kilo d’huile à partir de 100kg de plante.

Active sur des champignons

La cannelle est particulièrement dermocaustique, ce qui oblige à prendre de nombreuses précautions et à respecter strictement ce qui est proposé par votre spécialiste. Elle est à la fois aphrodisiaque et stimulante en cas de fatigue.

Mais son principal atout réside dans son côté anti-infectieux. On parle souvent de cette propriété pour les huiles essentielles, mais celle de cannelle va traiter des bactéries résistantes ou peu communes. Par exemple, elle est une alliée précieuse pour la diarrhée infectieuse en utilisation par voie orale. Mais attention, dans ce cas précis, il ne faut pas prendre plus de deux gouttes par prise et trois gouttes maximum par jour. Elle est aussi active sur certains champignons, comme le candida.

Enfin, si son odeur vous fait irrésistiblement craquer, vous pouvez l’utiliser en diffusion, mais jamais seule. Là encore, veillez à vous faire encadrer par un professionnel.