En Lot-et-Garonne, goûtez à la sérénité au jardin de Boissonna

Situé à quelques kilomètres de Duras, au cœur du plus grand verger de noisetiers de France, le jardin de Boissonna est un espace où tout invite à la contemplation et au lâcher prise.

Podcast

Boissonna, un jardin de famille

1 - Boissonna, un jardin de famille

02:04

Boissonna, un jardin de bien-être

2 - Boissonna, un jardin de bien-être

04:10

Boissonna, un jardin de roses… et de thé !

3 - Boissonna, un jardin de roses… et de thé !

03:54

Le jardin de Boissonna, labellisé jardin remarquable en 2009, c’est d’abord une affaire de famille. Commencée par Georges Beylard, ancien pépiniériste et grand amoureux de la nature. Et prolongée par sa fille, Véronique Glad. Fort heureusement, les deux ont une même vision, très marquée par les jardins à l’anglaise.

Un lieu, six jardins

De cette collaboration – à laquelle se joignent vite parents et amis – vont naître six jardinets. Chacun possède une identité et une ambiance qui lui sont propres. Et des noms évocateurs et poétiques. On passera ainsi de « Vers la rose inconnue » au « banc des amis ». On livrera ses secrets sous « Le tilleul aux confidences » avant d’aller s’enivrer des parfums dans « Le jardin des senteurs ». Et on s’étourdira dans « La ronde fleurie » pour finir par un repos bien mérité, « Le temps d’une pause » !

Balade méditative

Mais où que l’on se trouve dans le jardin, on est toujours baigné par une douce sensation de bien-être. Il n’est donc pas rare d’y croiser parfois des visiteurs un peu particuliers : des personnes en retraite au village bouddhiste des Pruniers. Au cours d’une journée appelée « jour de la paresse », ils effectuent à pied les quelques kilomètres qui les séparent du jardin. Et viennent prendre un bain de nature, entre expérience sensorielle et méditation.

On ne saurait que trop conseiller de compléter l’expérience au salon de thé où, après s’être « nettoyé » la tête, glaces artisanales et thés à la rose satisferont le corps !