Comment mieux vivre avec son cycle féminin ?

Cette formation, dispensée par l’autrice Sophie Stellar, dure quatre mois et propose de se reconnecter à son cycle féminin afin d’en comprendre les mécanismes et les pouvoirs… magiques.

Podcast

Comment mieux vivre avec son cycle féminin ?

1 - Comment mieux vivre avec son cycle féminin ?

02:41

Sophie Stellar, prêtresse des cycles féminins

2 - Sophie Stellar, prêtresse des cycles féminins

04:33

Comment vivre en harmonie avec ses cycles féminins ?

3 - Comment vivre en harmonie avec ses cycles féminins ?

08:20

« Mieux comprendre ses cycles féminins, c’est se reconnecter à soi », explique Sophie Stellar. L’autrice et illustratrice s’est nourrie de son parcours et de ses rencontres pour construire une formation sur mesure, d’une durée de quatre mois.

Capsules audio, vidéos, sessions live et groupes Facebook privés, tout est fait pour accompagner celles (et ceux…) soucieuses de comprendre l’importance de la cyclicité.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

« Vivre selon son cycle féminin, c’est reconnaître que tout le vivant et cyclique et qu’il faut accepter de vivre à ce rythme », détaille la formatrice.  

Savoir observer son corps

Il est vrai que la société pousse à être toujours au top, heureux et bien dans sa tête, comme si la vie n’était qu’un éternel été où le soleil brille et on se sent reposé. Or, l’hiver, le printemps et l’automne existent et nous le prenons en compte dans notre façon de nous vêtir, de consommer… Pourquoi ne pas le faire aussi pour notre façon d’être ?

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive

« L’idée de cette formation n’est pas de donner un guide de bonne conduite mais plutôt une boîte à outils pour savoir s’écouter, s’observer, se comprendre et savoir comment son corps réagit aux changements de saisons ou aux différents cycles de la Lune par exemple », raconte Sophie Stellar.

Et pour les hommes, alors ?

Si la formation parle des cycles féminins, il ne faut pas oublier que le féminin n’est pas propres aux femmes : « Il y a du féminin et du masculin dans tout. Et les femmes ne sont pas les seules à vivre selon des cycles biologiques », explique la formatrice. Il faut par exemple trois mois aux spermatozoïdes pour un homme, ce qui correspond à une saison.  

Cette formation s’inscrit par ailleurs dans la continuité du livre de Sophie Stellar "Le Journal de mes Lunes", qui accompagne la découverte et le suivi du cycle féminin afin d’en comprendre l’essence propre.