Alexandre : « J’ai toujours voulu faire des choses qui me plaisent »

Passionné de programmation informatique et de développement dès son plus jeune âge, Alexandre a tracé son chemin en suivant ses envies. Être chef d’entreprise n’a été qu’un corollaire.

Aller plus loin

Titre
Durée
Alexandre : « Je suis tombé dans le développement quand j’étais petit »

1 - Alexandre : « Je suis tombé dans le développement quand j’étais petit »

02:18

Alexandre : « Avancer avec une envie, aimer ce que vous faites »

2 - Alexandre : « Avancer avec une envie, aimer ce que vous faites »

03:56

Alexandre : « Ce que je recherche, c’est éprouver des sensations »

3 - Alexandre : « Ce que je recherche, c’est éprouver des sensations »

04:10

“Je suis un nomade“, dit Alexandre, né au Liban, élevé en Suisse, installé en France. Passionné enfant par l’informatique et ses langages de programmation, sa passion a trouvé très tôt dans sa vie des débouchés professionnels qui l’ont engagé dans différentes voies qui ont toutes en commun une double caractéristique : le plaisir et la technologie.

On peut sans se tromper qualifier Alexandre de “petit génie“, maîtrisant très tôt une technologie naissante. Poussé par la curiosité et l’envie, les portes s’ouvrent d’elles-mêmes et il se retrouve à exercer ses talents pour des artistes à peine majeur. De fil en aiguille, devenir parton n’est pas une finalité mais un accessoire nécessaire pour exercer, un simple cadre juridique.

Entreprendre n’est qu’une variable

Alexandre retrouvera le salariat lorsqu’il estimera, après avoir défriché le terrain, qu’il est temps de transmettre. Le voilà enseignant, puis directeur d’école, puis créateur de sa propre structure, non par ambition mais parce qu’il a vu une voie qu’il souhaite ouvrir.

Une fois encore, c’est l’envie, l’appel de l’inconnu qui le pousse. Et le risque ? Il est inhérent à son chemin, Alexandre l’intègre à sa réflexion mais ce n’est qu’une variable.

Ne rien lâcher pour accomplir son rêve

Ne rien lâcher, s’accrocher à son rêve, faire face, voilà la donnée indispensable pour s’accomplir. De Walt Disney à Steve Jobs, qu’Alexandre cite volontiers, ses mentors ont suivi cette voie. Alexandre est aujourd’hui photographe, un autre prolongement de ses savoirs puisque l’image est aujourd’hui numérique. Un prolongement logique de ce tronc commun vers une autre source de plaisir et de sensations.

Le parcours d’Alexandre est riche d’expériences humaines, et révèle un individu créatif, un artiste qui a mis en place les structures dont il avait besoin pour accomplir ses envies. Un homme curieux, ouvert et heureux.