Alanna, le premier réseau social pour les familles endeuillées

Lancée en juin 2021, cette plateforme communautaire permet d’accompagner les familles à traverser ce moment difficile en étant un lieu de mémoire. Entretien avec la cocréatrice, Marie-Bérengère Salmon.

Aller plus loin

Titre
Durée
Alanna, le premier réseau social pour les familles endeuillées

1 - Alanna, le premier réseau social pour les familles endeuillées

02:34

Alanna, un mémorial digital pour rassembler les familles

2 - Alanna, un mémorial digital pour rassembler les familles

04:40

Alanna, une plateforme sociale du souvenir pour rendre hommage aux défunts

3 - Alanna, une plateforme sociale du souvenir pour rendre hommage aux défunts

08:16

Gérer la perte d'un proche grâce à un réseau social, c'est l’une des missions d’Alanna, né en juin 2021. Cette idée a germé dans la tête de Marie-Bérengère Salmon, après qu’elle a été touchée par le décès d’une tante et de deux oncles en en 2020 au début de la pandémie du Covid-19. « Je n’ai pas pu me déplacer, explique-t-elle. Nous n’avons pas pu nous réunir. Je me suis rendu compte à quel point il était difficile de se manifester quand on est à distance dans ces moments-là. On a eu envie de se souvenir et de se recueillir, mais on n’avait pas de plateforme appropriée. »

Après ce constat, Marie-Bérengère Salmon intègre l’incubateur Euratechnologies à Lille, avec son associé Baptiste Rippes. Ensemble, ils lancent leur entreprise. En la créant, ils ont pris en considération deux difficultés majeures, « à savoir comment bien communiquer, déclare la cocréatrice. Dans ces moments-là, on reçoit des papiers de toute part. Le but était donc de centraliser les informations dans un seul et même endroit. Aussi, on va apporter un soutien aux familles dans les démarches administratives, qui peuvent être très difficiles. Il faut savoir que lorsqu’une personne décède, il y a énormément de choses à faire sur une période très courte. Il y a plus 60 démarches administratives. »

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive 

Alors, comment fonctionne cette plateforme ? Eh bien, elle reprend certains codes des réseaux sociaux traditionnels, comme le détaille Marie-Bérengère Salmon : « Sur Alanna, on crée des espaces souvenirs, c’est-à-dire des pages hommages dédiées aux personnes décédées, récemment ou non. On réunit la famille autour de cette page, qui dispose d’un fil d’actualité, presque comme sur un réseau social, où des personnes peuvent converser entre elles, partager des messages, des photos et des vidéos. Le fait de rassembler la famille au sein d’un espace, ça permet à chacun de se manifester au fil du temps et je pense que c’est quelque chose de fort qu’on apporte. »

Plateforme gratuite

En plus d’être un lieu pour se recueillir virtuellement, Alanna « va permettre de communiquer rapidement et de donner l’ensemble des informations pratiques sur le lieu de la cérémonie, précise Marie-Bérengère Salmon. La famille du défunt va pouvoir y poster des consignes. En ce qui concerne l’organisation, elle aura accès à différents professionnels du secteur recherché, comme un acteur des pompes funèbres, de quoi imprimer un faire-part, un musicien ou un traiteur en fonction du lieu d’habitation. » Cette plateforme est gratuite, car il y a derrière une volonté de gommer les inégalités sociales.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen Radio

« Pour moi, Alanna c’est un projet qui fait sens. Il était temps d’apporter de l’humain dans la mort et d’apporter des solutions dans un secteur qui s’est très peu digitalisé. Je tiens aussi à préciser que c’est une innovation française unique, qui n’existe nulle part ailleurs », conclut Marie-Bérengère Salmon.