Agronomie : bientôt des insectes pour remplacer les pesticides ? 

À 29 ans, Thomas Bourgeois prépare un doctorat : l’utilisation d’une espèce d’insecte pour sauver les champs de blé et ne plus avoir recours aux pesticides.

Aller plus loin

Titre
Durée
Tout savoir sur le collembole, l’ingénieur des souterrains

1 - Tout savoir sur le collembole, l’ingénieur des souterrains

02:10

Les phéromones, qu’est-ce que c’est ?

2 - Les phéromones, qu’est-ce que c’est ?

03:43

L’engagement écologique de Thomas Bourgeois

3 - L’engagement écologique de Thomas Bourgeois

07:52

Thomas Bourgeois a ce qu’on peut appeler une tête bien faite. À 29 ans, il a tenté des études en langue, médecine, psychologie, orthophonie, en France, au Québec, en Allemagne et même à la prestigieuse université de Harvard.

Thomas s’est lancé dans les sciences et plus précisément dans la biologie chimique. Doctorant, sa thèse présente les fabuleuses capacités d’un petit arthropode qui pourrait aider les agriculteurs.  

Les collemboles, des bestioles fascinantes 

Dire que c’est un insecte serait une erreur car il a perdu sa dénomination depuis 20 ans, c’est un cousin des insectes, du même embranchement que les araignées !

Mais, contrairement à cette dernière, lui a la capacité, grâce à sa petite taille, de réguler les populations de champignons qui dévastent des champs de blé.

Respect de l’environnement et de l’animal

Le but de Thomas n’est pas d’élever une armée de collemboles pour ravager les populations de champignons. Ceci pourrait en effet dérégler l’harmonie naturel de l’écosystème.

Sa thèse repose sur l’utilisation des collemboles pour “réguler” les champignons. Une pratique qui est ainsi très respectueuse.