Stephan Eicher revient avec “Ôde”, son nouvel album

Le compositeur et chanteur suisse revient avec “Ôde”. Un hommage à la vie, à la musique, au partage et au vivre ensemble. Ce n’est pas un miracle, c’est un remède.

Podcast

Stephan Eicher : une ôde à quoi ?

1 - Stephan Eicher : une ôde à quoi ?

02:27

Stephan Eicher, avant et après le succès populaire

2 - Stephan Eicher, avant et après le succès populaire

04:08

Stephan Eicher : “Ôde”, un album de famille

3 - Stephan Eicher : “Ôde”, un album de famille

08:03

L’hiver s’annonce radieux. Trois ans après son dernier album, le très réussi “Homeless songs”, Stephan Eicher sort un nouvel album, son 17e. “Ôde”, c’est son nom, est né du confinement, pendant lequel il a perdu ses deux parents. Mais le créateur du “Radeau des inutiles” n’est pas du genre à regarder en arrière trop longtemps.

Il nous offre dans cet écrin une douzaine de chansons remplies d’un optimisme et d’un humanisme touchants sans être mièvres. Toujours bien entouré par ses plumes, Philippe Djian et Martin Suter, le Suisse le plus célèbre de France quitte un moment le frêle esquif pour nous emmener dans un carrosse rutilant. Il passe du rock à la soul avec une aisance déconcertante, le tout avec quelques envolées lyriques dont lui seul a le secret.

Le plaisir avant tout

C’est toujours avec plaisir qu’on retrouve Stephan Eicher. Comme un proche pourtant éloigné qui s’invite dans notre intimité régulièrement. Fidèle à lui-même et sans cesse en mouvement, l’ancien punk en colère est aujourd’hui un grand frère assagi.

Un ex-solitaire qui ne faisait pas la bise, qui veut maintenant composer de la musique pour nous prendre dans nos bras. Pas forcément pour nous consoler mais aussi, pourquoi pas, pour s’assoir à la table de la famille, à celle de nos amis, ou encore pour nous emmener danser. C’est ce qu’il réussit à faire avec cet “Ôde” à l’amour, à la liberté, à la musique. Un album qui célèbre tout ce qui fait la vie.

Stephan Eicher partagera “Ôde” sur scène avec son public dans toute la France à partir du mois de janvier 2023. Les réservations se font ici. Vous pourrez notamment le retrouver :

  • Le 12 janvier à Clermont-Ferrand
  • Le 14 janvier à Bordeaux
  • Le 16 janvier à Toulouse
  • Du 18 au 22 janvier à la Cigale à Paris
Le plus léger au monde, premier extrait du dernier album de Stephan Eicher