San Lyon : le groupe de swing franco-californien au style années 30

Elles s’appellent Jenna, Paige et Katie. Il s’appelle Dani. Ce quatuor swing se produit à Los Angeles en français et en anglais et revisite les classiques des années 30.

Podcast

San Lyon : le groupe franco-californien qui se produit à Los Angeles

1 - San Lyon : le groupe franco-californien qui se produit à Los Angeles

02:01

San Lyon : le groupe qui revisite les années 30

2 - San Lyon : le groupe qui revisite les années 30

04:24

Assistez au concert du groupe franco-californien San Lyon

3 - Assistez au concert du groupe franco-californien San Lyon

07:51

Au loin, le bruit d’un banjo. Ou peut-être d’une contrebasse ? Dans une rue calme de Los Angeles, la musique résonne. Elle provient d’un petit pavillon bâti en 1920. C’est là que vit Katie, la contrebassiste du groupe franco-californien San Lyon.

San Lyon – Facebook

Ce quatuor swing a été fondé en 2019 par Jenna. Elle est originaire de Lyon. Deux autres membres, Dani et Page, sont respectivement nés à Santiago du Chili et San Antonio, au Texas. « D’où l’a contraction San Lyon », raconte Jenna. Katie, la contrebassiste, qui est arrivée en mars 2022.

Des classiques ou morceaux originaux au rythme des “thirties”

Leur style de musique ? Des classiques ou des musiques actuelles reprises au style des années trente. Pendant les concerts, robes vintages et bérets sont de mises. Côtés instruments : micros d’époque, guitare, contrebasse et kazoo. « Cette espèce de petit sifflet est un instrument qui fait un drôle de son. Nous y avons ajouté un entonnoir de cuisine pour l’amplifier », explique Page. Le résultat est bluffant et fait penser à une trompette.

« J’ai été bercée toute mon enfance dans cet univers musical. Mon premier instrument a été le banjo », se souvient Katie, contrebassiste et chanteuse.

La conjonction entre la ville de Lyon et l’Amérique

San Lyon se produit dans des bars, lors d’évènements organisés par des associations ou des particuliers. « Nous écrivons aussi nos propres morceaux », explique Jenna. A l’image de « Maison de rêve », une chanson entêtante qui raconte l’histoire de deux femmes, de part et d’autre de la planète, à Malibu et Saint Tropez, qui envient la place de l’autre. Tous ces morceaux sont à retrouver sur la chaîne Spotify du “band”.

Ce qui fait de ce quatuors des musiciens si plaisants à regarder, c’est aussi la complicité qui les anime. « Nous sommes avant tout amis. C’est un vrai plaisir de jouer ensemble », confie Dani, le guitariste et seul homme de la bande.