Musique : Sting vient de vendre les droits de son catalogue de chansons

De plus en plus d'auteurs-compositeurs, vers la fin de leur carrière, vendent leur catalogue de chansons. Une action qui s’est accélérée depuis le début de la pandémie. La musique est aussi un business.

Podcast

Musique : Sting vient de vendre les droits de son catalogue de chansons

1 - Musique : Sting vient de vendre les droits de son catalogue de chansons

02:24

De plus en plus d'artistes sautent le pas. Dolly Parton, David Crosby seraient en pourparler pour vendre leur répertoire.

Pour Sting c’est fait, il vient de vendre l'intégralité de son catalogue et de The Police à Universal. Si le montant officiel de la transaction n’a pas été dévoilé, selon les estimations de médias américains, il avoisinerait les 250 millions de dollars.

Désormais, à chaque utilisation d'une chanson de Sting, qu'il s'agisse d'un téléchargement, d'un passage dans un film ou une publicité, les royalties iront dans la poche d’Universal.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

L'ancien bassiste de The Police n’est pas le seul à avoir cédé aux sirènes de ces transactions aux montants astronomiques, toutefois officiellement jamais confirmés. L’année dernière, le "Boss", Bruce Springsteen, a vendu à Sony Music la totalité de ses droits musicaux pour un montant record estimé à 550 millions de dollars, Bob Dylan a fait de même avec Universal Music pour quelque 300 millions de dollars précédés par Tina Turner, Paul Simon, Mötley Crüe, Shakira ou les Red Hot Chili Peppers.

Une société s’est spécialisée sur ce marché estimé à plus de 130 milliards de dollars, Hipgnosis Songs Fund, créée par l’ancien manager de Beyoncé, Elton John, Morrissey ou les Guns N' Roses. Il détient les droits de 146 catalogues et près de 66 000 titres. Vingt d'entre elles figurent dans le classement Billboard des 100 meilleurs morceaux de tous les temps et dix dans la liste des vidéos les plus vues sur le net, ce qui génère des revenus importants et stables.