« Sauvons les Kevin », le docu qui veut mettre fin aux clichés

« Pourquoi le Kévin est un beauf en jogging dans l’imaginaire des gens ? » Voilà la question à laquelle Kévin Fafournoux tente de répondre dans son prochain film documentaire.

Podcast

Pourquoi faire un reportage sur les Kevin ?

1 - Pourquoi faire un reportage sur les Kevin ?

02:00

Le réalisateur Kevin Fafournoux veut sauver la réputation des Kevin

2 - Le réalisateur Kevin Fafournoux veut sauver la réputation des Kevin

04:20

« Sauvons les Kevin » : le projet de film documentaire qui buzze déjà

3 - « Sauvons les Kevin » : le projet de film documentaire qui buzze déjà

08:27

« J’aime mon prénom, mais il me dérange dans certaines situations », explique Kevin Fafournoux. Le réalisateur de 34 ans n’a pourtant pas un prénom rare, difficile à écrire ou à prononcer. Dans les années 90, il est même l’un des prénoms les plus donnés en France aux petits garçons.

Difficile alors d’en faire une généralité et, pourtant, dans l’inconscient collectif « le Kevin est toujours le beauf, en jogging, fan de tunning », selon le réalisateur. Pour sauver l’image des Kevin, il réalisera prochainement un documentaire sur les Kevin, avec les Kevin fait par un Kevin.

« Sauvons les Kevin » de Kévin Fafournoux

Redorer l’image du prénom

« L’idée est de revenir sur l’origine du prénom en Irlande, où c’est un prénom noble, et de comprendre pourquoi en France et en Allemagne il est moqué », explique le réalisateur. Kevin n’est pas le premier prénom auquel on colle une image. Régis est un con, Stacy fait de la téléréalité, Jordan ne sait pas compter, Stéphanie de Monaco, ou encore Kevin qui ne fait pas les bons calculs… Si ces réflexions ne semblent pas poser problème de prime à bord, ils font parfois l’objet d’un acharnement.

Au réalisateur de penser : « Est-ce que si le mari d’Ines Reg ne s’était pas appelé Kevin, la vidéo aurait aussi bien marché ? » Si avec des « si » on referait le monde, le fait de se poser la question est déjà significatif.

« Sauvons les Kevin » de Kévin Fafournoux

Selon Kevin Fafournoux, « certains Kevin se sentent obliger de changer de nom parce qu’ils sont discriminés à l’embauche ou dans leur vie sentimentale à cause de leur prénom ». S’il n’est pas question de se victimiser, Kevin Fafournoux souhaite apporter de l’humour et de la sociologie dans ce film documentaire qui devrait arriver en 2023.

Après « La gloire de mon maire », il prépare donc « Sauvons les Kevin », très attendu si l’on en croit l’engouement médiatique et la viralité du sujet. En attendant si vous êtes un Kevin, n’hésitez pas à apporter votre témoignage sur le compte Instagram @sauvonsleskevin.

Le réalisateur également lancé une campagne participative pour mener à bien son projet, retrouvez le lien ici.