Paris : Les Mots à la bouche, pionnière des librairies LGBTQI+

Après 36 années d’existence dans le Marais, la librairie Les Mots à la bouche a déménagé dans le 11e arrondissement de Paris. Retour sur un établissement historique de la culture LGBTQI+ en France.

Podcast

“Ce lieu représente ce que j’ai toujours cherché””

1 - “Ce lieu représente ce que j’ai toujours cherché””

02:36

Point de rencontre et sélection d’ouvrages

2 - Point de rencontre et sélection d’ouvrages

04:20

L’histoire de la première librairie LGBTQI+ de France

3 - L’histoire de la première librairie LGBTQI+ de France

08:09

« Tout a débuté en 1980, lorsque Jean-Pierre Meyer-Guiton a ouvert cette librairie. À l’époque, il était juriste. Suite à un héritage, il a décidé de créer cet établissement. On était au début des années de visibilité de l’homosexualité », raconte Nicolas, un des cinq libraires des Mots à la bouche, à Paris.

Plus jeune, Jean-Pierre Meyer-Guiton souhaitait suivre les cours de l’école des Beaux-Arts, mais son destin en a été autrement. Ses parents désapprouvaient l’idée. C’est donc vers le droit qu’il a dû s’orienter. Alors militant au Groupe de libération homosexuel (GLH), il a décidé de créer une « entreprise militante » unique : une librairie dont les titres seraient axés essentiellement sur l’homosexualité. « L’idée de ce lieu était de rassembler un maximum d’ouvrages autour de l’homosexualité et de rendre cet endroit facile d’accès et visible sur la rue », explique Nicolas.

Première librairie communautaire de France

« C’est la première librairie de ce type à avoir ouvert en France. Dès le départ, on a fait venir des auteurs gays et des autrices lesbiennes pour qu’ils rencontrent leurs lecteurs. À l’époque, c’était un sujet peu traité dans les médias. L’idée était de sortir de la honte. »

La librairie faisait ainsi office de refuge et de lieu bienveillant pour les homosexuels qui, sans internet, n’avaient que très peu accès à des ressources pour se documenter. Les Mots à la bouche a su suivre les évolutions et les débats sociétaux, en changeant son intitulé de librairie gay, à librairie gay et lesbienne, jusqu’au titre, aujourd’hui, de librairie LGBTQI+.

« Les livres édités sont représentatifs du régime politique du pays »

Concernant la grande diversité des ouvrages que l’on retrouve dans cette librairie LGBTQI+, les livres sélectionnés par les libraires sont proposés par les maisons d’édition ou par le bouche-à-oreille. C’est notamment le cas lorsque des clients recherchent un livre précis. « Nous proposons 16 000 références. On reçoit beaucoup d’ouvrages d’auteurs français, américains, anglais… Et, a contrario, peu de livres d’auteurs d’Amérique du Sud, par exemple. En Asie, peu de textes passent la censure. C’est très représentatif du régime politique du pays et de comment la liberté des citoyens est opprimée. »

La librairie Les mots à la bouche propose 16 000 titres différents. Photo Léopoldine Deriot/AirZen Radio

Les Mots à la bouche, 37 rue Saint-Ambroise, 75011 Paris. Ouverte tous les jours de 10h30 à 19h30.