Librairie Au fil des pages : “Le Journal de mon père” a inspiré Théo

Rendez-vous à la Libraire Au Fil Des Pages, à Guéret, pour rencontrer Théo. Il nous parle d’une œuvre qui l’a particulièrement marqué : “Le Journal de mon père”, de Jiro Taniguchi.

Podcast

Le livre inspirant de Théo : Le journal de mon père de Jiro Taniguchi

1 - Le livre inspirant de Théo : Le journal de mon père de Jiro Taniguchi

01:45

Entretien avec Théo sur le Journal de mon père de Jiro Taniguchi

2 - Entretien avec Théo sur le Journal de mon père de Jiro Taniguchi

03:57

Découverte de la librairie Au fil des Pages à Guéret

3 - Découverte de la librairie Au fil des Pages à Guéret

04:08

Petite librairie de quartier, la librairie Au Fil Des Pages, se trouve sur la place du marché à Guéret, entre une chocolaterie et une boulangerie. À l’intérieur, on peut s’assoir sur un petit banc en bois, siroter un thé ou un café en feuilletant un livre et si vous avez un peu de chance, vous aurez même droit à des petits biscuits maison.

Ce lieu, Théo l’apprécie beaucoup. Il y a même travaillé en janvier dernier. Passionné par la bande-dessinée et les mangas, nous avons discuté de la notion de nostalgie, des rapports familiaux et d’un auteur chez qui ces thèmes sont récurrents : Jiro Taniguchi.

Si tous les écrits de Jiro Taniguchi portent sur ces sujets, Théo a toute fois souhaité que l’on échange sur un livre en particulier. Le journal de mon père écrit en 1994 et paru chez Castermann.

C’est un livre sur les souvenirs et l’enfance mais aussi sur le retour au pays natal. La nostalgie est le fil conducteur du Journal de mon père.

« Je n’aurai jamais cru que l’ambiance agréable de ma ville natale puisse m’apporter tant de calme, avec les années, on connait le bonheur d’avoir des racines »

Extrait du journal de mon père de Jiro Taniguchi

Yochan, le personnage principal, a quitté son village natal depuis plusieurs années. Son père, à qui il n’a jamais reparlé et pour qui il a alimenté beaucoup d’indifférence, décède soudainement. Yochan est alors contraint de retourner dans le village qui l’a vu grandir pour assister à la veillée funèbre. Là-bas, Yochan prend conscience de l’erreur commise mais aussi de tout ce qu’incarnait son père.

Un homme, droit, souriant et toujours prêt à aider son prochain. L’enfant qu’il était n’avait qu’une image tronquée de la réalité et de ce que pouvait endurer son père pour maintenir à flot le navire.

Librairie Au Fil Des Pages 40 Grande Rue, 23000 Guéret
Le livre inspirant de Théo : Le journal de mon père de Jiro Taniguchi