Quels sont les nouveaux mots et définitions de la langue française ?

Chaque année, les nouvelles éditions numériques et papiers des deux grands dictionnaires français, Larousse et Le Robert, sortent avec leur florilège de nouveaux mots et nouvelles définitions.

Podcast

Les nouveaux mots et définitions utilisés dans la langue française

1 - Les nouveaux mots et définitions utilisés dans la langue française

02:23

Dans Le Robert, cette année, de nombreux termes ont été ajoutés en rapport avec des domaines aussi variés que la nouvelle économie, les sciences, la gastronomie, le sport… Mais revenons sur ces nouveaux mots qui nous ont accompagnés depuis plus de 2 ans.

Durant la période du confinement, nous avons découvert des mots comme « coronavirus », devenu, avec le temps, corona ou « covid », plus familier, mais pas plus sympathiques, car avec eux nous avons découvert avec stupeur que le monde entier était confronté de nouveau à une pandémie.

Des mots issus de la Covid

Nous avons été confinés, car il y avait de nombreux « clusters » ou foyers, avant d’être « déconfinés ». Il fallait montrer patte blanche et se faire tester : « PCR », « antigénique », « autotest », et dans tous les cas respecter des « gestes barrières ». Mettre son masque, utiliser du gel hydroalcoolique. Les cours pour les étudiants pouvaient être en « présentiel » ou en « distanciel ».

Jamais les visios n’ont été autant utilisées, on se faisait même des « apéros zoom ». Pendant ce temps, les laboratoires mettaient au point des vaccins. Les gouvernements de tous les pays cherchaient à améliorer constamment la couverture vaccinale. Pour recevoir les différentes injections, on allait dans des « vaccinodrome »s, en respectant la jauge, bien sûr. Ceux qui refusaient ces injections, les « antivaccins », sont devenus, avec le temps, des » antivax ». Les autres pouvaient circuler librement, grâce à leur « passe sanitaire », puis « passe vaccinal ».

Le langage des jeunes

Le Larousse, pour sa part, n’a pas non plus oublié d’intégrer dans sa nouvelle édition, le « covid long », ni les « covidés » qui en sont atteints. D’ailleurs, cette année, quelque 150 nouveaux mots, sens, locutions, et expressions ont fait leur apparition, dans cette publication. Comme « chiller », qui est un anglicisme de se détendre, la « gênance » qui, comme son nom l’indique, est embarrassante, le « woke » qui n’a rien avoir avec la cuisine du même nom. Ce mot vient de l’américain « awake » qui veut dire éveillé, le fait d’être conscient des problèmes liés à la justice sociale et à l’égalité.

40 personnalités vont également faire leur entrée parmi les noms propres : le coureur cycliste français Julian Alaphilippe, le chef étoilé Thierry Marx ou encore le comédien François Damiens.

La devise du dictionnaire est instruire tout le monde et sur toutes les choses. Il y a encore du boulot.