Le journal de la culture du 31 octobre : le retour de « Starmania »

Cette semaine, dans le journal de la culture, on décrypte le succès de “Starmania”, d’une série, d’une exposition et du dernier album de Souad Massi.

Podcast

Comédie musicale, série, expo : le journal de la culture du 31 octobre

1 - Comédie musicale, série, expo : le journal de la culture du 31 octobre

07:59

“Starmania”, retour d’une comédie musicale culte

2 - “Starmania”, retour d’une comédie musicale culte

04:11

Le nouvel album réjouissant de Souad Massi

3 - Le nouvel album réjouissant de Souad Massi

02:01

Chaque semaine, dans notre journal de la culture, vous pouvez retrouver des recommandations variées, des films aux livres en passant par les séries, la musique ou les sorties.

Ce 31 octobre, retour sur le phénomène “Starmania”, alors que la comédie musicale est remontée dans une version remaniée. On vous conseille également la série « The White Lotus », une exposition au musée d’Orsay et le dernier album de Souad Massi.

« Starmania » : retour d’une comédie musicale culte

Lorsqu’en 1978, Michel Berger confie l’écriture d’une comédie musicale à l’auteur Luc Plamondon, il désire faire un pont entre la musique classique et la variété. Plus de quarante ans plus tard, « Starmania » est devenue culte. Une version remaniée vient tout juste d’être mise sur pied, avec le metteur en scène Thomas Jolly aux manettes. La première se tiendra le 8 novembre à la Seine Musicale, à Paris, avant une tournée dans toute la France en 2023.

« The White Lotus », série caustique et grinçante sur OCS

La première saison avait secoué la production sérielle estivale en 2021. La deuxième est diffusée sur OCS à partir de ce lundi 31 octobre. La série « The White Lotus », qui plonge dans les pérégrinations de touristes américains richissimes, réutilise avec brio la recette qui a déjà fait son succès : beaucoup d’humour, grinçant de préférence, et des personnages haut en couleur. Assurément l’une des meilleures séries du moment.

Edvard Munch s’expose sans crier à Orsay

Peut-on consacrer une exposition à un peintre sans montrer son tableau le plus célèbre ? C’est le pari qu’a fait le musée d’Orsay avec le Norvégien Edvard Munch. Tout le monde connaît « Le Cri », cette célèbre toile représentant un homme qui se prend la tête entre les mains. Elle n’est pas accrochée à Orsay pour la rétrospective intitulée « Un poème de vie, d’amour et de mort ». En revanche, on peut découvrir bien d’autres œuvres moins connues mais tout aussi intéressantes. Et se familiariser avec un artiste qui a d’ailleurs touché à bien des genres.

Souad Massi, entre espoir et engagement

Peu d’artistes peuvent se vanter de fêter leurs vingt ans de carrière. Et encore moins ont les moyens de le faire avec un dixième album aussi réussi que le premier. La chanteuse Souad Massi l’a fait avec « Sequana ». Un album en arabe et en français qui lui permet d’exprimer tour à tour ses colères et ses joies, avec toujours la même virtuosité.