L’ail noir, un produit aussi rare que méconnu

Découvrons maintenant un produit qui existe depuis plusieurs siècles mais qui peine à être connu. L’ail noir. Originaire du Japon et de Corée du Sud, on compte moins d’une dizaine de producteurs en France. Rencontre avec l’un d’entre eux.

Podcast

L’ail noir, un produit aussi rare que méconnu

1 - L’ail noir, un produit aussi rare que méconnu

02:23

Tout savoir sur l’ail noir

2 - Tout savoir sur l’ail noir

04:06

Devenir producteur d’ail noir

3 - Devenir producteur d’ail noir

04:22

Aiméry Capon est installé à Varennes-Jarcy, dans l’Essonne. Il est le seul producteur d’Ile-de-France d'ail noir. Un produit rare. Ils ne sont que huit en France à s’être lancé dans sa production.

Pour Aiméry, produire de l’ail noir est le fruit d'une reconversion professionnelle puisqu’il a lancé son entreprise Vitr’Ail Noir en février 2020. Avant cette aventure, il travaillait dans le secteur médico-social. Il a découvert l’ail noir par hasard sur YouTube.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Un produit qui se marie très bien avec le salé et le sucré. Mais l'ail noir reste encore trop peu connu du grand public. Il est fragile et nécessite une transformation méticuleuse. Cet ail est ail classique cuit pendant 15 à 30 jours. Une cuisson à une température comprise entre 65 et 75 degrés. Après cela, les têtes d'ail sont séchées. Une cuisson très lente qui provoque une réaction enzymatique donnant cette fameuse couleur noire.

Le goût est très différent de l’ail classique puisqu’il se caractérise par des arômes de réglisse, de caramel, de vinaigre balsamique. Un procédé créé il y a plusieurs siècles au Japon et en Corée du Sud.

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive

Vous pouvez retrouver les produits d'Aiméry sur son site internet. L’ail noir s’y décline sous différentes formes : des têtes d’ail non transformées, de la tapenade, de la purée ou encore de la pâte à tartiner.