Haute-Savoie : le retour du Fabuleux Village des Flottins

Cet événement culturel, qui est un contrepied au marché de Noël, revient du 9 décembre au 2 janvier. Cette année, le parrain est le chef papou Mundiya Kepanga, défenseur des forêts.

Podcast

Evian : le chef papou Mundiya Kepanga, parrain du Fabuleux Village

1 - Evian : le chef papou Mundiya Kepanga, parrain du Fabuleux Village

01:47

Evian : Alain Benzoni et les valeurs du Fabuleux Village

2 - Evian : Alain Benzoni et les valeurs du Fabuleux Village

04:05

Evian : le retour du Fabuleux Village ou la légende des Flottins

3 - Evian : le retour du Fabuleux Village ou la légende des Flottins

08:10

En Haute-Savoie, dans la commune d’Évian, qui borde le lac Léman, c’est la même histoire qui se joue depuis 15 ans. Au moment des fêtes de fin d’année, les personnages du Fabuleux Village ou la légende des Flottins investissent celle ville de près de 10 000 habitants. Cette année, ils seront là dès le 9 décembre jusqu’au 2 janvier.

Cet événement culturel a été créé par Alain Benzoni, directeur du théâtre de la Toupine. Pour cette nouvelle édition, il y a un parrain de poids : le chef papou Mundiya Kepanga, défenseur des forêts primaires.

Photo sdoutard

Sobriété rime avec magie

Cet univers onirique, sorti tout de droit de tête d’Alain Benzoni, est marqué par des valeurs environnementales. En effet, la matière principale des décors du Fabuleux Village est le bois flotté, récupéré dans le lac. Il sert aussi aux artisans pour faire des sculptures que l’on pourra voir partout dà Évian.

Par ailleurs, en ce qui concerne les animations, le sapin ne peut s’allumer que si plusieurs personnes pédalent ensemble. Il y a « un manège à propulsion parentale », qu’utilise depuis une dizaine d’années la troupe de la Toupine. Les parents sont alors sollicités par les mécanismes de fonctionnement.  

Fédérer autour des mêmes valeurs

« Je voulais faire quelque chose de fédérateur, confie Alain Benzoni. Que ça emmène toute une ville, tous les âges vers les rêves. Aussi, que ce soit une alternative au marché de Noël. C’est-à-dire que nous n’avons rien à vendre, tout est à rêver et imaginer. Et en plus, c’est gratuit, à une époque où tout est mercantile. On veut prouver qu’avec un rien, on peut travailler l’imaginaire. »

Tous les jours, pendant trois semaines de 15 à 19 heures, des comédiens, des conteurs, des musiciens, des circassiens animeront Évian. Les visiteurs déambuleront en libre accès. Chaque année, ils sont 400 000 à se rendre au Fabuleux Village.

Photo de sdoutard