Le Réseau Entreprendre Bourgogne accompagne 5000 emplois depuis 20 ans

Ce réseau de chefs d’entreprise est au service de celles et ceux qui veulent créer ou reprendre une société. Rencontre avec Arnaud Gravel, directeur du Réseau Entreprendre Bourgogne.

Podcast

Le réseau Entreprendre Bourgogne fête ses 20 ans

1 - Le réseau Entreprendre Bourgogne fête ses 20 ans

02:04

Les accompagnements du Réseau Entreprendre

2 - Les accompagnements du Réseau Entreprendre

03:55

Les créations d’emplois avec le Réseau Entreprendre Bourgogne

3 - Les créations d’emplois avec le Réseau Entreprendre Bourgogne

04:03

La mission que s’est donné le Réseau Entreprendre est de contribuer à la création de valeurs et d’emplois sur son territoire. Cette ambition est satisfaite depuis 20 ans en Bourgogne à travers un accompagnement des porteurs de projet de création, de reprise et de développement d’entreprises.

Réseau Entreprendre Bourgogne est composée d’une petite équipe. Sa force réside surtout dans ses 200 chefs d’entreprise répartis sur quatre départements : la Côte-d’Or, la Nièvre, la Saône-et-Loire et l’Yonne. 200 chefs d’entreprise expérimentés qui aident bénévolement les porteurs de projet retenus.

320 entreprises accompagnées

Ils partagent des conseils et octroient des prêts à taux zéro qui peuvent aller jusqu’à 50 000 euros et viennent compléter les apports des créateurs ou repreneurs. Chaque lauréat reçoit ainsi un accompagnement individuel et l’appui d’experts du club.    

Arnaud Gravel est le directeur du Réseau Entreprendre à Dijon. Il nous partage les chiffres des 20 années d’activité de l’association locale : 320 entreprises accompagnées et plus de 5000 emplois créés ou sauvegardés. Le taux de pérennité des entreprises concernées est très révélateur. Il est de 94 % à 5 ans, contre 60% en France. Le directeur a co-écrit un livre intitulé « Le manuel pratique du créateur d’entreprise ».

Une évolution sensible des projets depuis le Covid

Son constat depuis les confinements est que le profil des entrepreneurs a sensiblement évolué. “Nous avions deux tiers de créateurs et un tiers de repreneurs. Aujourd’hui, la tendance est inversée. Nous avons deux tiers des projets qui sont de reprises d’entreprise. »

Le Covid a peut-être créé une sorte d’anxiété. Les porteurs de projets estiment sûrement plus rassurant de reprendre une activité plutôt que de partir de rien. Arnaud Gravel nous indique que les jeunes n’hésitent pas à se lancer de plus en plus tôt., dans l’optique de développer des solutions innovantes, même sans passer par le salariat.  

Réseau Entreprendre® Bourgogne

34, cours du Parc
21 000 Dijon
Port. : 06 88 80 38 01
E-mail : [email protected]