Auto-école : En Voiture Simone, l’entreprise qui trace sa route 

Vous avez envie d’apprendre à conduire ? L’entreprise d’Édouard Rudolf va sans doute vous intéresser. En Voiture Simone, son auto-école 100% connectée, a bousculé le marché.

Podcast

Le parcours d’Edouard Rudolf, le fondateur d’En Voiture Simone

1 - Le parcours d’Edouard Rudolf, le fondateur d’En Voiture Simone

02:11

L’entreprise En Voiture Simone est-elle rentable ?

2 - L’entreprise En Voiture Simone est-elle rentable ?

04:11

En Voiture Simone s’est imposée face aux modèles traditionnels

3 - En Voiture Simone s’est imposée face aux modèles traditionnels

08:30

Édouard Rudolf et Édouard Polese, les fondateurs d’En voiture Simone, ont cassé les codes, réinventé le modèle économique de l’auto-école.

En Voiture Simone n’a pas de bureaux, pas de locaux où préparer le code, pas de moniteurs salariés, ce sont des indépendants qui facturent leurs prestations et sont équipés d’une voiture à double commande. Elle propose le code gratuitement et permet aux apprenants de changer aisément de lieu de conduite en cas de déménagement. « Les jeunes sont de plus en plus mobiles, on doit s’adapter », explique Édouard Rudolf. 

Dépoussiérer le secteur

Les deux fondateurs de l’entreprise sont partis du constat que les méthodes d’apprentissage de la conduite n’avaient pas évolué depuis des dizaines d’années, qu’il fallait s’adapter aux nouveaux usages liés au numérique dans un monde en mouvement. Bref, ils ont voulu dépoussiérer le secteur. 

Pas sans mal, en Voiture Simone a beaucoup dérangé et a bataillé pour s’implanter sur le marché. 

Dernier obstacle levé : l’auto-école en ligne a obtenu le même nombre de places pour ses candidats que les entreprises traditionnelles, dans les centres d’examen du code de la route.

L’expansion géographique, avec l’ouverture de nouvelles villes en France, permet à l’entreprise de se développer. En Voiture Simone revendique aujourd’hui un million d’utilisateurs.