Tourisme : à Los Angeles, le quartier de « Downtown » vaut le détour

Il a fait l’âge d’or du cinéma avant de tomber en désuétude. Le centre-ville de Los Angeles, le seul avec de hauts buildings, revient en force dans les tours touristiques.

Podcast

Découvrir le centre-ville de Los Angeles à pied

1 - Découvrir le centre-ville de Los Angeles à pied

01:51

À Los Angeles, le quartier du cinéma n’est pas celui que vous croyez

2 - À Los Angeles, le quartier du cinéma n’est pas celui que vous croyez

04:03

À Los Angeles, il fait bon sortir à Downtown, le quartier d’affaires

3 - À Los Angeles, il fait bon sortir à Downtown, le quartier d’affaires

04:16

Le quartier de « Downtown » de Los Angeles figure peu dans les guides de tourisme. Mais cela devrait bientôt changer, car il vaut le détour.

C’est en tout cas ce que pense Elise, guide pour l’agence de tourisme Los Angeles Off Road qui propose des visites hors des sentiers battus. Après l’avoir accompagné lors d’une ascension du Hollywood Sign ; après avoir pédalé le long des plages de Venice et Santa Monica, direction une visite bien plus urbaine : le quartier de « Downtown L.A ».

Le quartier du cinéma n’est pas Hollywood

« Il s’agit d’un quartier historique de Los Angeles. Il est génial et peut se visiter à pied facilement, ce qui n’est évident dans la ville où règne le tout voiture », explique Elise. Chaque semaine, elle le parcourt donc entre 1 et 3 fois avec ses clients lors de visites en petits groupes.

Walter Cicchetti / Adobe Stock

Downtown Los Angeles, où se trouvent les seuls hauts gratte-ciels de la ville, est un centre d’affaires. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Historiquement, c’est à Downtown qu’ont ouvert les tous premiers cinémas de la ville.

« Ce quartier était l’endroit où il fallait sortir pour se rendre au cinéma, au théâtre ou au restaurant. C’est là qu’il fallait être vu dans les années 20 et 30 », raconte la guide. Le quartier d’Hollywood n’est devenu l’emblème du cinéma que bien après.

Dans l’une des rues principales, Broadway (comme sa jumelle newyorkaise), on trouve une vingtaine d’anciens théâtres qui proposaient à l’époque plusieurs dizaines de milliers de places assises. Les façades sont en briques et authentiques. Elles contrastent avec le reste de Los Angeles, ville plutôt moderne. D’où l’intérêt du tourisme à cet endroit.

Un haut lieu « food » et culture

Mais ce n’est pas. Le quartier de Downtown Los Angeles concentre aussi les meilleurs musées de la ville comme le Broad ou le MOCA qui proposent régulièrement de très belles expositions.

Près de la place principale, Union Square, les restaurants branchés jouxtent de bonnes boulangeries. On peut aussi s’attabler au Grand Central Market, l’un des plus vieux marchés couverts de la ville.

Angels Flight, a funicular railway in the Bunker Hill district of Downtown Los Angeles, California

Downtown Los Angeles est aussi divisée en sous-quartiers aux ambiances toutes plus différentes les unes que les autres : Chinatown et ses jolies boutiques, Little Tokyo et ses fripes japonaises, Angelino Heights et ses maisons victoriennes, Art District et ses fresques industrielles.