Quelle est cette nouvelle méthode de relaxation nommée ASMR ?

Cette méthode a-t-elle de réels effets et comment fonctionne-t-elle sur notre cerveau ? Certains sons faciliteraient d’ailleurs la relaxation plus que d’autres.

Podcast

ASMR : autonomous sensitive meridian response

1 - ASMR : autonomous sensitive meridian response

02:07

ASMR : un état « régressif », qui renvoie à l’enfance

2 - ASMR : un état « régressif », qui renvoie à l’enfance

04:17

ASMR : quels sons seraient les plus efficaces ?

3 - ASMR : quels sons seraient les plus efficaces ?

03:50

Connaissez-vous l’ASMR ? L’ASMR signifie en anglais autonomous sensitive meridian response. Ce qui se traduit en français par « réponse autonome des méridiens sensoriels ». Autrement dit, une réponse du cerveau, à une stimulation. Et dans ce cas précis : une stimulation auditive.

L’ASMR est une méthode de relaxation encore mal comprise par la science. Cependant, elle est de plus en plus utilisée pour provoquer un état de relaxation. Elle a vu le jour il y a quelques années, sur la plate-forme YouTube.

Pour cette technique de relaxation, le narrateur chuchote et utilise des bruits : tapotement sur le micro, effleurement des mains, bruit de papier de bonbons, etc. pour détendre l’auditeur et le plonger dans un état proche de l’hypnose.

Il est donc très facilement possible pour chacun d’entre nous de nous prêter au jeu de l’ASMR, pour voir si nous y sommes réceptifs.

Car non, nous ne sommes pas tous égaux face à cette technique. Certains répondront de façon positive avec une grande relaxation, quasiment un état régressif, replongeant en enfance. Tandis que d’autres trouveront l’expérience plutôt désagréable. Tout dépend des sons, tout dépend de la personne…

Voici quelques explications avec Céline Lecrompt, naturopathe et spécialiste ASMR.