Les Licoornes, des coopératives qui réinventent l’économie

Cette association regroupe neuf coopératives à impact positif, environnemental, social et solidaire. Objectif : redonner le pouvoir d’agir aux citoyens et maîtriser sa consommation.

Podcast

Coopcircuits, la marketplace des acteurs des circuits courts

1 - Coopcircuits, la marketplace des acteurs des circuits courts

02:05

Telecoop, le forfait mobile engagé et durable

2 - Telecoop, le forfait mobile engagé et durable

04:07

Licoornes : redonner du pouvoir d’achat grâce à l’économie solidaire

3 - Licoornes : redonner du pouvoir d’achat grâce à l’économie solidaire

08:04

Licoornes, c’est l’association de neuf coopératives engagées d’intérêt collectif. Là où la plupart des marques recherchent le profit, ces organismes intégralement composés de consommateurs sociétaires œuvrent au bénéfice des citoyens. Objectif : repenser intégralement l’économie.

Parmi les coopératives on retrouve notamment La Nef, la banque éthique et solidaire, le Label Emmaüs ou encore Citiz l’application d’autopartage…

Coopcircuit : favoriser les circuits courts

« En ces temps d’inflation, où notre système économique et alimentaire est soumis à rude épreuve avec la raréfaction des ressources et la crise climatique, il est temps de changer et de repenser nos habitudes de consommation », estime Bérangère, fondatrice de Coopcircuit.

Cette plateforme recense, via Open Food Network, l’intégralité des initiatives en circuit court sur le territoire français. « Cela peut être des boutiques d’alimentation ou de vrac, des exploitations en vente directe, des regroupements de producteurs au sein d’AMAP ou encore des regroupements de consommateurs », explique Bérangère.

Une plateforme qui fonctionne comme une marketplace. Elle permet ainsi aux consommateurs de se faire livrer les produits proches de chez eux. Mais aussi de récupérer des paniers directement, sans autre intermédiaire.

Telecoop, des forfaits mobiles engagés

Comme pour toutes les coopératives de Licoornes, il est possible de devenir sociétaire. « Cela veut dire qu’on prend part au capital social. Et donc à toutes les décisions prises par la coopérative. Aussi, c’est une belle façon de reprendre le pouvoir sur ce que nous consommons », ajoute la fondatrice de la coopérative.

« Même chose pour nous. Devenir sociétaire, c’est imaginer les forfaits de demain », complète Pierre, fondateur de Télécoop. Télécoop propose des forfaits engagés, l’un à 10 euros et l’autre à 20 euros par mois. Elle fait partie des neuf coopératives de Licoornes.

Capture d’écran Telecoop

Qu’est-ce qui change par rapport aux forfaits que l’on connaît déjà ? « La démarcher », répond Pierre. « L’idée est de payer les gigas de données que l’on consomme réellement. Cela permet de se demander si on a vraiment besoin des millions d’octets proposés par les grands opérateurs de téléphonie, explique-t-il. Nous insistons aussi sur la réparabilité en aidant nos clients à faire réparer leurs téléphones plutôt qu’à en changer », explique-t-il.