« Staying alive » : l’appli qui sauve des vies

La fondation Le Bon Samaritain a développé l’application "staying alive", qui permet de géolocaliser les défibrillateurs mais aussi les bénévoles formés aux gestes de premier secours. Objectif : mobiliser des sauveteurs citoyens lorsqu’une personne est en arrêt cardiaque. 

Podcast

« Staying alive » : l’appli qui sauve des vies

1 - « Staying alive » : l’appli qui sauve des vies

02:01

Le massage cardiaque sur un air des Bee Gees

2 - Le massage cardiaque sur un air des Bee Gees

04:05

Citoyen-secouriste avec l’appli Staying Alive

3 - Citoyen-secouriste avec l’appli Staying Alive

07:59

Et si vous deveniez citoyen.ne secouriste ? C’est simple avec l’application Staying Alive, élaborée par la fondation Le Bon Samaritain.  

Cette dernière s’adresse aux pompiers et aux services d’urgence dans plus d’une soixantaine de départements en France. Elle recense depuis 2009 tous les nouveaux défibrillateurs installés dans l’hexagone et depuis 2015 tous les citoyens bénévoles formés aux premiers secours.  

Le principe est simple : lorsque les secours sont prévenus d’une personne en arrêt cardiaque, ils activent une alerte qui prévient les « bons samaritains » les plus proches de la victime. Ceux-ci peuvent alors la retrouver facilement dans un rayon de 50 mètres à 5 kilomètres, selon les régions, et pratiquer les gestes de premier secours.  

Ces premiers gestes peuvent sauver des vies, d’autant plus s’ils interviennent au plus tôt. On estime en général qu’il faut 10 minutes aux secours pour arriver sur place, des minutes précieuses pour garantir la survie.