Science : c’est prouvé, votre chat reconnaît votre voix !

La docteure en éthologie Charlotte de Mouzon a prouvé que les chats reconnaissent la voix de leur propriétaire. Surtout lorsque le timbre de voix est aigu.

Podcast

Une étude pour mieux comprendre le chat

1 - Une étude pour mieux comprendre le chat

02:04

Un lien vocal spécifique entre l’humain et son chat

2 - Un lien vocal spécifique entre l’humain et son chat

04:01

Enquêter sur la communication entre l’homme et le chat compagnon

3 - Enquêter sur la communication entre l’homme et le chat compagnon

07:58

Selon une étude menée par la Bordelaise Charlotte de Mouzon, notre chat reconnaîtrait notre voix. Charlotte est consultante en comportement pour sa société Ethocat et docteure en éthologie Cette branche de la biologie s’intéresse aux différents comportements que les espèces présentes sur terre peuvent produire.

Lors de sa thèse, elle a travaillé sur le lien entre les animaux compagnons et les attentes de l’humain. Elle a ainsi étudié la communication entre l’homme et le chat compagnon. D’après elle, la recherche sur les chats a pris du retard en France. Le chat n’est d’ailleurs pas une espèce facile à étudier et après plusieurs expériences, Charlotte a pu émettre des résultats.

Le chat, intéressé par les voix aigües

Grâce à son enquête, elle s’est rendu compte que les propriétaires de chat utilisaient une voix particulière pour s’adresser à leurs animaux. Cette voix, plus ou moins aigüe, suscite alors des comportements familiers chez les félins. Charlotte a ainsi pu mettre en lumière des données numériques sur la variation de l’attitude de cette espèce.

Le chat ne prête pas forcément attention à la voix d’un étranger, mais reconnaît et réagit lorsque son humain lui parle. Il présente également un regain d’intérêt lorsque cette voix est plus aigüe. Un lien vocal spécifique se créé alors entre le chat et le propriétaire. Pour Charlotte, le fait d’avoir posé ces informations grâce à des bases scientifiques permet de mieux comprendre nos compagnons à quatre pattes. Il est ainsi possible d’avoir une meilleure appréhension de la relation entre l’humain et le chat.