Saint-Valentin : Anne et André, le récit de 61 ans d’amour

Anne et André se sont rencontrés en Algérie, à la fin des années 50. Ils sont tombés éperdument amoureux l’un de l’autre. 61 ans et trois enfants plus tard, Anne nous partage sa vision de l’amour.

Réécouter en podcast

Belle histoire : Anne et André se sont aimés 61 ans

Belle histoire : Anne et André se sont aimés 61 ans

02:21

Belle histoire : l’amour après 60 ans de mariage

Belle histoire : l’amour après 60 ans de mariage

04:19

De l’Algérie à la France, l’histoire d’amour d’Anne et André

De l’Algérie à la France, l’histoire d’amour d’Anne et André

07:49

« La première fois que je l’ai vu, je me suis dit qu’il était fanfaron ! » plaisante Anne. L’octogénaire se souvient avec tendresse de sa rencontre avec André. Celui qui deviendra son partenaire de vie pendant de très longues années. « 58 ans de fiançailles et 61 ans de mariage ! » aime-t-elle rappeler.

Lorsqu’André lui déclare sa flamme, les deux amoureux vivent en Algérie, à Sidi Bel Abbès, ville de 100 000 habitants près d’Oran.

Quand l’amour dure 60 ans…

« Je me suis vite rendu compte qu’il était humble, intéressant. Puis j’ai commencé à le trouver beau. Je me souviens que, lors de nos balades, on laissait nos amis marcher devant et nous, on restait à l’arrière à discuter », raconte-t-elle. Jusqu’au jour où, à l’aube de ses 18 ans, Anne a rendez-vous sur la place du village avec André. « Il m’a dit qu’il m’aimait. Je lui ai dit que moi aussi. Dans ma tête, encore aujourd’hui, je n’imagine pas ma vie avec un autre. »

Le couple se fiance puis se marie. Son quotidien est éprouvé par le service militaire d’André, la guerre en Algérie et l’obligation de fuir le territoire. Avec leur fille aux bras, Anne et André se retrouvent à Marseille au début des années 60. Puis ils finissent par s’installer dans le sud-ouest de la France et accueillent deux autres enfants : un garçon et une fille. 

Le temps passe, mais leur amour perdure. « Bien entendu, au bout d’un temps, ce n’est plus la fougue de la jeunesse. C’est un amour profond et sincère », explique la retraitée.

La complicité à l’épreuve du temps

Le couple se soude et se complète. « Il nous arrivait, bien entendu, d’avoir des désaccords et des discussions un peu soutenues. Mais nous ne nous sommes jamais disputés. Il y avait énormément de respect entre nous. »

Si Anne est l’unique témoin de cette belle histoire, c’est parce qu’André n’est plus là pour la raconter avec elle. « Il a toujours eu la volonté de me protéger, jusqu’au bout. Je l’ai accompagné dans les derniers instants de sa maladie », confie-t-elle. Aujourd’hui, elle ressent le manque de sa présence, de sa voix. Elle peut néanmoins compter sur l’amour que lui portent ses trois enfants et ses sept petits-enfants.

« Aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai rien de négatif qui me vient concernant notre histoire. Je peux dire que j’ai été gâtée par la vie », dit-elle. À la question « quel est le secret de votre amour », la retraitée répond « l’écoute et le respect ».

Ce contenu audio a été diffusé le 13 février 2023 sur AirZen Radio. Maintenant disponible en podcast sur airzen.fr, notre application et toutes les plateformes de streaming.

Par Olivier MONTEGUT

Rédacteur en chef adjoint

Agence de communication Perpignan