Mode : à Los Angeles, la Vegan Fashion Week fait bouger les lignes

La Vegan Fashion Week a été imaginée par une Française : Emmanuelle Rienda. Son objectif est de promouvoir une mode éthique et exempte de toute cruauté animale.

Podcast

Vegan Fashion Week : peut-on être vegan et élégant ?

1 - Vegan Fashion Week : peut-on être vegan et élégant ?

02:21

Le défilé éthique et cosmopolite de la Vegan Fashion Week

2 - Le défilé éthique et cosmopolite de la Vegan Fashion Week

04:03

Los Angeles : capitale de la mode éthique avec la Vegan Fashion Week

3 - Los Angeles : capitale de la mode éthique avec la Vegan Fashion Week

08:14

Vous avez dit vegan et élégant ? Bien sûr ! La Vegan Fashion Week se tient en ce moment, du 10 au 12 octobre, à Los Angeles. La ville américaine s’impose désormais comme LA capitale de la mode éthique. Après New-York, Londres, Milan et Paris, place à la fashion responsable et engagée.

©AlexxMayes / @amvze

Derrière cet évènement qui fait parler, une Française : Emmanuelle Rienda. Cette pro de la mode, ancienne ambassadrice de grandes marques françaises aux États-Unis, a voulu donner un nouveau sens à sa carrière : « Je suis moi-même devenue vegan et je ne trouvais plus normal de promouvoir des marques utilisant des matières comme le cuir ou la fourrure », explique-t-elle.

En 2018, elle lance donc la première édition de la Vegan Fashion Week à Los Angeles où elle a élu domicile il y a plusieurs années. Elle se tient dans le quartier de Fashion District, cœur historique de la capitale californienne du surf et du skateboard.

Très vite, la machine médiatique s’emballe : « Nos événements ont été partagés dans quelque 3000 articles à travers le monde, dans des revues spécialisées comme “Vogue”, mais aussi d’autres médias », se souvient Emmanuelle. Lors de l’édition 2019, des artistes comme Moby, Kate Nash ou Emily Deschanel étaient de la partie tandis que les recherches sur le sujet se sont multipliées sur Internet.

« La soie ou le cuir ne sont plus des matières nobles. Le luxe, c’est de ne plus faire de mal aux animaux pour se vêtir »

Emmanuelle Rienda

Aujourd’hui, les plus grandes maisons de couture s’emparent du sujet et commencent à intégrer, dans leurs collections, cette nouvelle dimension. La clé du succès ? Des matières innovantes et des designers engagés !

Des matières nobles à base de plantes

« On promeut des cuirs d’ananas, de pomme ou de cactus. C’est non seulement beaucoup moins gourmand en eau, cela participe au réemploi des déchets et le résultat est spectaculaire », ajoute-t-elle.

Parmi les créateurs qu’elle a décidé de mettre en avant cette année encore : une designer coréenne et sa marque Vegan Tiger. « Elle est pionnière dans le domaine en Corée et j’ai envie de soutenir ces femmes engagées ». Ou encore l’Argentine Romina Cardillo et ses vêtements en cuir de cactus végétalien.

Vegan Fashion Week : des messages engagés

Cette année, Emmanuelle Rienda a décidé de s’associer avec la Fashion Week d’Ukraine. Objectif : faire passer un message fort. « Ce partenariat met en avant des stylistes vegan locaux, mais aussi un message de paix et de compassion », explique la fashionista.

Et d’ajouter : « Nous pouvons aimer nous habiller, être à la mode, tout en respectant la planète et les animaux. La souffrance animale, les mauvaises conditions de travail provoquées par l’industrie textile ne sont pas une obligation, nous n’avons plus le choix désormais ».

Le VFW entend aussi réduire l’impact de ses événements. En minimisant l’utilisation de l’espace, la durée, la mobilité, le transport, l’emballage, la consommation d’énergie et les matériaux grâce à une gestion précise des déchets et en proposant uniquement des aliments et des boissons végétaliens.