Marseille : Repulp Design transforme les déchets d’agrumes en tasses

La start-up a été créée en 2020 par Victoria Lièvre et Luc Fischer. Les deux associés ont décidé de valoriser ce déchet pour créer un produit biosourcé et recyclable.

Podcast

Repulp Design : des tasses créées pour durer dans le temps

1 - Repulp Design : des tasses créées pour durer dans le temps

02:00

Marseille : Repulp Design transforme les déchets d’agrumes en tasses

2 - Marseille : Repulp Design transforme les déchets d’agrumes en tasses

04:22

Repulp Design : des tasses éco-conçues à base d’agrumes et recyclables

3 - Repulp Design : des tasses éco-conçues à base d’agrumes et recyclables

04:17

L’upcycling de déchets d’agrumes, c’est tout le concept moteur de la start-up marseillaise Repulp Design. L’idée est sortie de la tête de de Victoria Lièvre, designer. Elle s’est spécialisée dans la recherche de déchets dans l’industrie agroalimentaire pour produire de nouveaux matériaux.

« La genèse du projet vient d’un constat que j’ai effectué quand j’avais un emploi étudiant. Je travaillais dans un bar à jus et à salades. Je voyais que tous les déchets issus des jus de fruits, et spécifiquement des agrumes, terminaient à la poubelle. J’ai donc décidé d’effectuer des recherches pour les valoriser », explique-t-elle.

Photo Repulp Design

Un processus bien huilé

En 2020, elle se lance dans l’entrepreneuriat et s’associe à Luc Fischer. Le premier produit qu’ils commercialisent est une tasse à café. Pour les créer, ils récupèrent les déchets de différents agrumes : citron, orange, cédrat etc… auprès des commerçants marseillais. Ils sont ensuite déshydratés dans leur atelier. Puis transformés en granulés.

« On travaille avec des partenaires issus de la plasturgie traditionnelle, de la filière du plastique, pour leurs outils de qualité. Mais on y incorpore aussi des matériaux biosourcés », détaille la cofondatrice de Repulp Design. Il faut entre une et deux tonnes de déchets par an pour une production de 2 500 à 3 000 pièces.

Repulp Design

Une fabrication française

Par ailleurs, quand on parle de déchets d’agrumes, il s’agit de la peau, de l’endocarpe, des pépins. « Il faut savoir que les producteurs de jus de fruits, ou les glaciers, ont du mal à les revaloriser. Le PH des agrumes est top élevé pour le compost. Aussi, on ne peut pas non plus les donner aux animaux, car mauvais pour leur digestion. »

Tout le processus de production se fait en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : le moulage a lieu à Aubagne, le packaging à Avignon. Les tasses Repulp Design sont recyclables et compostables industriellement.