L’herboriste AirZen : des astuces naturelles face au manque de fer

Indispensable à l’organisme et présent dans notre alimentation, le fer est toutefois un élément complexe à maîtriser. Il existe des méthodes naturelles pour pallier les carences éventuelles.

Podcast

Qu’est-ce que le fer ?

1 - Qu’est-ce que le fer ?

02:00

Eviter les carences en fer

2 - Eviter les carences en fer

04:08

Les aliments riches en fer

3 - Les aliments riches en fer

04:06

Le fer est utile pour de nombreuses choses au sein de notre organisme, notamment pour constituer les globules rouges ou encore des activités sur les enzymes de la chaîne respiratoire. Il est recyclé à partir des globules rouges mais on en perd régulièrement. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’approvisionner. Le manque de fer entraîne anémie, fatigue, pâleur, essoufflement et parfois même perte des cheveux ou des ongles. Le taux de fer se mesure quant à lui avec la ferritine.

Lorsqu’une carence est soupçonnée, il faut renforcer son alimentation en fer mais aussi limiter certains aliments qui l’empêchent d’être absorbé correctement comme les produits contenant des tannins. On recommande par exemple de remplacer le thé par des infusions pour palier ce manque de fer.

Les aliments les plus riches en fer sont les fruits de mers, les abats et la viande rouge. Côté végétal, on en trouve dans le soja, les lentilles, les olives ou encore les célèbres épinards. Les eaux ferrugineuses, quant à elles, n’apportent que de petites quantités et ne sont pas toujours très agréables gustativement.

On peut aussi utiliser des compléments alimentaires contre le manque de fer. Un exemple : la spiruline. Celle-ci est chargée en fer végétal à raison d’environ 30mg pour 100g. On peut la consommer en comprimé ou en gélule et il en existe de nombreux producteurs en France.