Le Québec s’invite au premier salon du barbecue français

Nos cousins canadiens étaient nombreux pour ce premier salon du barbecue français, qui se tenait du 18 au 20 mars. Rencontres.

Podcast

Salon du barbecue : dégustation de la Poutine

1 - Salon du barbecue : dégustation de la Poutine

01:53

A la découverte des produits québécois

2 - A la découverte des produits québécois

04:01

Connaissez-vous la Poutine québécoise ?

3 - Connaissez-vous la Poutine québécoise ?

07:53

Fin mars 2022, se tenait à Paris le premier salon dédié au barbecue et à la cuisine d’extérieur. L’occasion de rencontrer de vrais passionnés de cuisine.

Le barbecue est une véritable passion pour les Américains et Canadiens. Il était donc logique que nos cousins d’outre Atlantique soient invités pour ce premier salon. L’occasion aussi pour nous de découvrir les produits stars du Québec.

Sauce brune

Parmi ces produits, on retrouve bien sûr le sirop d’érable et ses nombreuses déclinaisons. Mais aussi les épices – pour le barbecue, évidemment – ou encore un plat traditionnel canadien, la poutine. « C’est un plat à base de frites fraiches maison, on utilise pour la préparer la binche comme variété de pommes de terrre », explique Jessica Gagnevin, gérante du food-truck Au petit Québec, en région PACA.

« Ensuite on rajoute du fromage en grain, c’est un cheddar que l’on ne trouve pas en France, fabriqué au Canada. C’est un fromage qui reste caoutchouteux sous la dent. Il va se ramollir grâce à la chaleur de la frite et de la sauce que l’on va rajouter. C’est une sauce brune à base de bouillon de viande. »

Pour la petite histoire, plusieurs endroits au Canada se disputent la poutine. Une chose est sûre, elle est née dans le Québec rural des années 1950. A priori, l’origine du nom poutine viendrait du mot anglais « pudding ». Une autre théorie voudrait que le mot vienne de l’expression anglaise « put in » qui signifie « mettre dans », à savoir mettre du fromage et de la sauce brune dans un plat de frites.