Le corail, le plus vieil animal colonial vivant du monde

Le corail, un animal ? Difficile à croire quand on regarde ce spécimen ! Et ce n’est pas la seule surprise que nous réserve cette espèce incroyable. Génétique, médecine, elle regorge de secrets.

Podcast

Le corail est le plus vieil animal colonial vivant du monde

1 - Le corail est le plus vieil animal colonial vivant du monde

02:13

Le corail : espérance de vie record et réparation osseuse

2 - Le corail : espérance de vie record et réparation osseuse

03:52

Comment aider à protéger le corail ?

3 - Comment aider à protéger le corail ?

04:12

Le corail existe depuis près de 540 millions d’années sur la planète Terre. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est ni un minéral, ni un végétal, mais bien un animal !

Parmi ses propriétés extraordinaires : le génome du corail correspondrait à 48% avec celui d’un être humain. Difficile à croire quand on voit la différence physique entre les deux espèces. Il pourrait donc bien nous aider à trouver de nouveaux traitements contre certaines maladies et à faire avancer la science.

Le corail, espèce sensible en voie de disparition, est pourtant indispensable à la vie sur Terre telle que nous la connaissons. Les récifs coralliens abritent 30% de la biodiversité marine. Ils permettent également de protéger naturellement les côtes des tsunamis.

A N N O N C E

Alors comment protéger au mieux cette espèce ? Que pouvons-nous faire à notre échelle ? Il existe des solutions, pour essayer d’inverser la tendance actuelle. Éviter la crème solaire juste avant de se baigner, car elle pollue les fonds marins. Ne conservons pas les crèmes solaires plus de 6 mois après ouverture, car elles sont nocives pour la faune et la flore, et cancérigènes pour nous, humains. Disons stop aux déchets sur les plages et dans les océans.

Approchons-nous au plus près de cette magnifique espèce avec Franck Lartaud de l’OOB : l’observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer.