L’aviron, le sport idéal pour se muscler et découvrir la nature autrement

L’aviron ne développe pas que les bras, c'est un sport plus que complet. Cette activité fait travailler l’ensemble du corps et s’adresse à tous les profils. Ça peut être un bon remède pour les maux de dos et peut permettre même de voir de beaux paysages. Il coche toutes les cases !

Podcast

L’aviron, le sport idéal pour se muscler et découvrir la nature autrement

1 - L’aviron, le sport idéal pour se muscler et découvrir la nature autrement

02:29

L’aviron, un sport universel, inclusif et bénéfique

2 - L’aviron, un sport universel, inclusif et bénéfique

04:06

Pour vous muscler et prendre l’air, avez-vous pensé à l’aviron ?

3 - Pour vous muscler et prendre l’air, avez-vous pensé à l’aviron ?

08:27

L’aviron fait partie de la famille des sports nautiques. Pourtant, s’il est bien exécuté, vous ne sentirez pas une goutte d’eau !

Qu’il se pratique en solo ou à plusieurs, l’aviron permet de faire travailler l’ensemble des membres et des groupes musculaires. Contrairement aux idées reçues, il n’y en a pas que pour les bras et pour les abdominaux. L’aviron permet aussi de muscler les jambes et le dos, notamment du au fait du siège coulissant.

Un sport complet et thérapeutique

Ce sport d’endurance demande beaucoup d’entraînement et de technique pour « maximiser sa glisse au maximum. Mais il peut aussi être thérapeutique », explique Thomas Prongué rameur et auteur du podcast Coup de Pelle (la pelle étant le mot employé par les pratiquants dans le jargon pour désigner les rames). 

En effet, l’aviron peut être un excellent allié pour les problèmes de croissance, de dos ou de genoux (80 à 90% de la masse musculaire étant sollicitée). Un autre muscle important est d’ailleurs régulièrement mis à l’honneur dans cette pratique sportive : le cœur !

Un rapport particulier à l’environnement

Aussi exigeant qu’il soit, l’aviron est très ouvert : « c’est un sport accueillant, ouvert à toutes et tous et inclusif à tous les sens du terme », détaille le journaliste-rameur. Notamment parce que c’est un sport qui s’adapte aux handicaps et qui se pratique, de plus en plus, en équipe mixtes.

L’aviron est en effet une activité qui peut se pratiquer de manière professionnelle mais aussi en loisirs, en groupe, entre amis ou en famille. Il est aussi un très bon moyen de découvrir de beaux paysages : « ce sport se pratique à tout moment de l’année, peu importe où vous êtes. Là où vous avez un cour d’eau, vous pouvez faire de l’aviron », raconte Thomas qui a découvert ce sport près de Nîmes lorsqu’il était enfant.

À l’intérieur des terres (comme sur le littoral), ce sport se pratique partout puisque l’aviron de mer est en plein essor. « Il parle et s’adresse à tout le monde », conclut Thomas qui reçoit tous les mois, dans son podcast, des coachs et professionnels de cette discipline. Le dernier en date : Matthieu Androdias, médaillé d’or à Tokyo.