La consigne s’étend aux contenants de repas à emporter 

BoxEaty est un service de contenants alimentaires réemployables, à destination de tous les professionnels de la restauration et apporter une solution alternative aux emballages alimentaires à usage unique.

Podcast

BoxEaty : finis les contenants à usage unique

1 - BoxEaty : finis les contenants à usage unique

02:12

BoxEaty : le retour de la consigne

2 - BoxEaty : le retour de la consigne

03:37

BoxEaty : un système bien pensé

3 - BoxEaty : un système bien pensé

04:05

“Pendant nos pauses déjeuner, avec mes associés, quand nous étions salariés dans nos anciennes vies professionnelles, on faisait ce constat : on nous proposait uniquement des emballages à usage unique”, raconte Yann Thiélin, fondateur de BoxEaty. “En parallèle, on voyait l’essor du vrac, le retour de la consigne avec les bouteilles en verre, mais aussi les plateformes de livraison se développer. Et on se disait “ce n’est pas possible, on ne peut pas continuer comme ça, il faut proposer une solution alternative sur l’emballage alimentaire”. C’est ce qui nous a vraiment poussés à nous lancer”. 

A N N O N C E

Principalement en verre, les contenants proposés par BoxEaty sont fabriqués en France, tout comme les nouveaux produits disponibles, des plastiques ABS ou PP, dit plastiques durables, qui ont une durée de vie assez longue pour être utilisés plusieurs fois. Ils sont aussi suffisamment résistants pour encaisser les coups de fourchette sans laisser de marques.

Simple d’utilisation

Pour bénéficier de ce service de contenants réutilisables, le principe est très simple : le client donne 4 euros de consigne au moment de prendre son plat et le ramène la fois suivante, au même endroit, ou chez l’un des partenaires du réseau. Soit il récupère ses 4 euros, soit il reprend un plat dans un contenant consigné. Il peut aussi récupérer un jeton consigne, pour faciliter le parcours du consommateur et du restaurateur, qui n’aura pas à utiliser son fond de caisse. 

“Concrètement, au quotidien, on travaille sur une cause qui est forte pour nous et on s’investit à fond tous les jours pour participer à l’essor du réemploi”

Pour l’instant, BoxEaty est essentiellement présent chez les professionnels qui proposent une restauration du midi. L’entreprise s’occupe de la boucle logistique. “On leur livre les contenants propres et on récupère les contenants sales. On s’engage aussi à sensibiliser les clients, sur le temps de la pause déjeuner ou via un affichage.” 

Même chose dans les restaurants d’entreprise. Là, l’employé n’a qu’à scanner son badge pour être débité ou recrédité. Pour le portage, “on fait des tests avec une grosse cuisine centrale de l’agglomération bordelaise”, raconte Yann Thiélin. Objectif : trouver le contenant adapté à son utilisation, qui n’existe pas aujourd’hui sur le marché, et pouvoir standardiser le fonctionnement en le portant à grande échelle. 

“On est vraiment aux prémices et, au fur et à mesure de notre avancement, on identifie des nouveaux gisements, des acteurs qui utilisent des contenants à usage unique, pour qu’ils puissent le remplacer par du réemployable.” Parmi les autres objectifs : proposer cette solution dans tous les festivals de la région Nouvelle-Aquitaine dès l’année prochaine. 

Florence Jaillet/AirZen Radio

Ce type de démarches reste, pour l’heure, très territoriale, très localisée sur un territoire. Plusieurs projets qui visent à standardiser les contenants à une échelle plus large sont en cours. “On est très confiants sur le fait que cette pratique redeviendra la norme”, s’enthousiasme Yann Thiélin. 

Prochaine étape : les livraisons. BoxEaty est en contact avec des plateformes innovantes et fait partie d’un groupe de travail, mené par le ministère de la Transition écologique, qui vise à faire évoluer les plateformes vers des pratiques plus vertueuses, dont la mise en place de contenants réemployables. “Et puis, on voit bien que les consommateurs sont en attente. On a trouvé ici plus de sens que dans nos jobs précédents parce que concrètement, au quotidien, on travaille sur une cause qui est forte pour nous et on s’investit à fond tous les jours pour participer à l’essor du réemploi”.