Strike Workout, le pompier qui partage son quotidien sur les réseaux sociaux

Le jeune sapeur-pompier de 35 ans veut faire découvrir l’univers des pompiers au plus grand nombre via les réseaux sociaux. Rencontre.  

Podcast

Strike Workout, le pompier qui partage son quotidien sur les réseaux sociaux

1 - Strike Workout, le pompier qui partage son quotidien sur les réseaux sociaux

02:14

Strike Workout : montrer les coulisses des casernes de pompiers

2 - Strike Workout : montrer les coulisses des casernes de pompiers

04:21

Strike Workout : une vocation de sapeur-pompier

3 - Strike Workout : une vocation de sapeur-pompier

08:13

« Salut les Pomplards », c’est ainsi que Strike Workout débute chaque vidéo sur les réseaux sociaux. Le jeune homme de 35 ans, pompier à Guéret, dans la Creuse, cartonne sur internet. Il est à la tête d’une communauté de 62 000 abonnés sur YouTube et de 400 000 fans sur TikTok.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Faire découvrir l’univers et le quotidien des pompiers, c’est l’objectif que s’est fixé Strike Workout. Dans ses vidéos, qu’il met en ligne chaque semaine, le trentenaire veut montrer l’envers du décor, les coulisses de son travail.

Un travail complet, physique et surtout très prenant : « Les gens pensent que quand un pompier n’est pas en intervention, il ne fait rien. Ce n’est pas vrai, nous nous entraînons beaucoup », explique-t-il. Entre deux entraînements, il revient aussi sur une journée type entrecoupée par le ménage, l’administratif, le nettoyage des véhicules… Et les interventions !

Au-delà de son quotidien, Strike Workout souhaite aussi transmettre sa passion pour son métier. Une profession physique et dure, dans laquelle on le voit entre deux exploits sportifs, tenter de susciter des vocations auprès des plus jeunes.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Il rappelle que lui aussi s’est lancé dans cette grande famille quand il avait 16 ans. Après un passage par les pompiers de Paris, Strike Workout est revenu dans sa Creuse natale. Mais pour lui, le métier est le même, dans la capitale comme au fin fond de son département creusois : il s’agit de sauver des vies et venir en aide aux gens.