Malongo construit désormais ses machines à café en France

Finie la production en Chine. Les machines à expresso Malongo seront bientôt toutes fabriquées en France. Le torréfacteur niçois propose une machine à dosettes conçue par ses soins et assemblée en Vendée

Podcast

Malongo construit désormais ses machines à café en France

1 - Malongo construit désormais ses machines à café en France

02:04

Le PDG de Malongo admet qu’il est compliqué d’arriver à une fabrication 100 % française tout en tenant un équilibre économique, mais le cercle se veut vertueux de la fabrication à la distribution.

La machine EOH est donc fabriquée dans une usine en Vendée, à proximité de ses fournisseurs. 60 % des pièces viennent de France, la pompe et les composants électroniques viennent d’autres pays, le tout est assemblé en Vendée.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Cette nouvelle machine à café est 100 % réparable et s'inscrit dans une démarche de développement durable. Testée à 15 000 cycles sans panne, elle est faite pour durer. Mais en cas de panne, un pack tranquillité est proposé gratuitement au consommateur, pour une durée de cinq ans. L’échange se fera à domicile. Malongo s’engage à reconditionner, lorsque c’est possible, les machines pour les remettre dans le circuit de vente, à un prix inférieur.

Le prix des machines neuves est équivalent à celui de celles fabriquées en Chine. Simplement, au lieu d’avoir 140 pièces, elle en contient 70 seulement. Moins il y a de pièces, moins le coût de fabrication est élevé et plus la machine est facile à démonter et à réparer.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Ces machines françaises seront vendues moins de 120 euros, les dosettes sont parmi les moins chères du marché. La marque vend chaque année environ 100 000 machines à café et quelque 300 millions de dosettes, dont 66 % sont certifiées bio et/ou équitables.