Graines d’agriculteurs : Clémence Monvoisin et son verger breton

En août, retrouvez les portraits des candidats au concours Graines d’agriculteurs. Aujourd’hui, Clémence Monvoisin, 31 ans, qui produit des fruits dans le Morbihan. Sa méthode : le bio par la pédagogie

Podcast

Graines d’agriculteurs : depuis deux ans, Clémence cultive des fruits

1 - Graines d’agriculteurs : depuis deux ans, Clémence cultive des fruits

01:56

Clémence Monvoisin : verger bio et poules

2 - Clémence Monvoisin : verger bio et poules

03:36

Rencontre avec Clémence Monvoisin, Graines d’Agriculteurs

3 - Rencontre avec Clémence Monvoisin, Graines d’Agriculteurs

08:18

Le concours Graines d’agriculteurs est porté par Terres Innovantes. Il vise à mettre en avant les visages de l’agriculture et les innovations du secteur. Cette 12e édition a pour thème la préservation des ressources naturelles et présente 10 portraits pour lesquels vous pouvez voter. Attention, clôture des votes le 29 août !

>>> Retrouvez ici tous les articles sur le Concours Graines d’agriculteurs

Voilà deux ans que Clémence Monvoisin s’est installée à le Verger de mon voisin, près de Questembert dans le Morbihan. Une exploitation de 8,4 hectares dans laquelle elle cultive des fruits avec son conjoint. Âgée de 31 ans, son engagement est le résultat d’une évolution professionnelle. « J’ai fait une formation en biologie, orientée dans l’observation de la faune et de la flore et la préservation de l’environnement », explique-t-elle.

A N N O N C E

“Tout à construire”

De fil en aiguille, le couple devient éducateur à l’environnement puis décide d’allier la théorie à la pratique pour continuer à transmettre des valeurs, des façons de faire qui respectent le vivant, en l’appliquant à leur quotidien.

Sur cette prairie vide, ils décident de planter différentes parcelles : « Il y avait tout à construire, on a commencé à planter des arbres fruitiers en agriculture biologique car il manquait de fruits dans notre territoire. » Voilà à quoi ont été consacrées les deux dernières années au Verger de mon voisin.

Faire revenir les insectes

Sur le terrain, toutes les parcelles ne sont pas dédiées à la production de fruits. Ainsi, 700 mètres de haies avec diverses essences ont été plantées pour faire revenir les animaux et insectes. Et les animaux, justement, sont présents sur l’exploitation. Les poules, les canards et les oies participent au travail de la terre chaque jour en vivant au pied du verger.

Enfin, pour utiliser l’eau à bon escient, des copeaux parsèment le terrain pour maintenir l’humidité des sols et des forages irriguent les plants. À terme, le couple espère recevoir du public pour continuer à sensibiliser. Cela commence, cet été, par les cueillettes libres.

Clémence Monvoisin est l’une des 10 finalistes de la 12e éditions du concours Graines d’Agriculteurs.