Bretagne : le campus UniLaSalle forme aux métiers de l’environnement

La première école 100% dédiée aux métiers de l’environnement a été fondée à Rennes en 1992. Ces dernières années, les effectifs du campus UniLaSalle ont presque doublé.

Podcast

Un campus breton s’associe aux start-up d’avenir

1 - Un campus breton s’associe aux start-up d’avenir

02:05

Les métiers de l’environnement sont-ils rémunérateurs ?

2 - Les métiers de l’environnement sont-ils rémunérateurs ?

04:19

UniLaSalle : les campus qui forment aux métiers de l’environnement

3 - UniLaSalle : les campus qui forment aux métiers de l’environnement

07:57

Les lycéens d’hier sont les étudiants de demain. Ces deux dernières années, les vidéos de remises de diplômes engagées se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Des jeunes ont ainsi par exemple invité leurs camarades à se tourner vers des métiers de sens, à fuir les professions destructrices de la planète. Depuis 1992, une école est à l’avant-garde. Il s’agit du campus UniLaSalle de Rennes, qui forme aux métiers de l’environnement.

« Nos premiers étudiants étaient des défricheurs, des avant-gardistes. Aujourd’hui, nos formations s’intègrent de mieux en mieux au paysage professionnel », explique Philippe Choquet, directeur général d’UniLaSalle.

Un effectif multiplié par deux en trois ans

Le groupe dispose de quatre campus en France qui forment à l’ingénierie. Le site de Rennes est principalement dédié aux métiers de l’environnement et à la transition.

En trente ans d’existence, le lieu n’a jamais connu un tel engouement. Les effectifs ont presque doublé sur les deux à trois dernières.

Métiers de l’environnement : une génération engagée

Selon le directeur général, les profils se diversifient. « Nos étudiants ont un véritable sens de l’engagement. Ils ont envie de participer à la lutte contre la crise climatique », explique-t-il.

Selon une récente étude, au moins la moitié des jeunes Européens disent souffrir d’éco-anxiété. Comme l’explique une autre enquête menée par l’institut Jaurès, cette anxiété se mue bien souvent en action. Et les études sont un bon moyen de la développer.

Le crédo du groupe est le suivant : accompagner toutes les filières industrielles à mettre en place des techniques plus économes en ressources, en énergie notamment. Parmi les formations proposées : l’agronomie et l’agro-industrie, la géologie autour des énergies renouvelables, l’éco-conception, l’économie circulaire ou encore la gestion des déchets.