Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise repose sur 5 piliers. L’acupuncture, la diététique, le massage, la pharmacopée et le QI Gong. Rencontre avec Chistophe Topalian directeur de l’école Shen.

Podcast

Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise partie 1

1 - Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise partie 1

11:10

Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise partie 2

2 - Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise partie 2

14:35

Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise partie 3

3 - Bien-être : initiation à la médecine traditionnelle chinoise partie 3

11:20

Chaque semaine sur AirZen Radio, nous prenons le temps d’explorer la voie du positif. Ensemble, nous nous questionnons, nous partageons nos expériences et nos histoires.

Après l’hypnose, la Gestalt-Thérapie, nous découvrons les bases de la médecine traditionnelle chinoise. Christophe Topalian est le directeur de l’école Shen à Paris. Il s’agit de la plus ancienne école française de médecine traditionnelle chinoise, la seule reconnue par l’université de Pékin.

A N N O N C E

AirZen Radio : Qu’est-ce que la médecine traditionnelle chinoise ?

Christophe Topalian : Tout d’abord, c’est une médecine très ancienne. Elle est née il y a plus de 4 000 ans. Elle comporte 5 piliers : L’acupuncture, le massage traditionnelle thérapeutique, la pharmacopée, la diététique et le Qi Gong. Le but de ces 5 piliers, c’est de réguler les énergies qui circulent en nous. Et de les adapter à l’énergie qui nous entoure pour mieux vivre avec les saisons et la nature. L’énergie circule à l’intérieur de nous à travers des méridiens. Nous ne traitons pas les maladies, mais la raison qui déclenche ces maladies. La médecine allopathique et la médecine traditionnelle chinoise se complètent.

AirZen Radio : Donc en médecine traditionnelle chinoise, on prend le problème à la racine ?

Christophe Topalian : Tout à fait. On va s’attacher aux émotions, aux énergies. C’est la régulation des énergies qui va traiter une pathologie reconnue comme telle sur le plan occidental. Imaginons que l’être humain représente un arbre. Une maladie, c’est une branche qui fait défaut, qui fait de mauvais fruits. Le fait de couper la branche ne va pas l’empêcher de refaire de mauvais fruits.

Ça, c’est la médecine allopathique qui s’en occupe. Les médecines s’occupent de traiter les branches malades. En médecine chinoise, nous nous attelons au traitement de la racine du problème. C’est-à-dire que nous allons traiter l’arbre par la racine. Pour que les branches donnent désormais de bons fruits.

AirZen Radio : Combien de saisons existent en médecine traditionnelle chinoise ?

Christophe Topalian : Il en existe 5. C’est-à-dire l’automne, l’hiver, l’été, le printemps et une inter-saison. Cette saison vient s’intercaler entre chaque saison. Elle dure 18 jours et permet de faire une transition. Elle permet d’éliminer les soucis rencontrés dans la saison précédente. Mais aussi de redonner à la personne la bonne énergie pour pénétrer dans la nouvelle saison.

Ecole Shen

52 rue de Moscou

75008 Paris